44e et 45e jours – Record de roquettes

WhatsAppEmailPrintPartagez

44e jour – 20 août 2014 – Record de roquettes

168 roquettes et obus ont été tirés sur Israël. Il parait que c’est un record. Les villes autour de Tel Aviv ont été visées mais pas d’alerte à Tel Aviv. Et le Hamas dit avoir ouvert pour nous les portes de l’enfer.

Bribes de conversation

Je suis rentrée du travail à pied pour prendre le pouls de la ville et j’ai trouvé que Tel Aviv faisait comme si de rien n’était. Beaucoup de monde dans les rues malgré la chaleur. Je passe par le marché, le Shouk HaCarmel. Je vole des bribes de conversation. Un enfant de 10 ans demande à son père d’expliquer à son frère ce que veut dire le mot escalade, haslama, en hébreu. Plus loin, un dialogue entre deux marchands : Qu’allons-nous devenir ? Ne t’en fais pas, tout ira bien. Deux adolescents discutent : l’un, ayant une confiance totale au Dôme de Fer,  préfère les déflagrations sans sirène. C’est le son de la sirène qui lui fait surtout peur.

Sur les étals des T-Shirts, des drapeaux, des pendentifs aux couleurs d’Israël. Un réflexe de temps de guerre, je suppose. Au Shouk HaCarmel, le T-Shirt à la mode est celui qui affiche : J’aime le Dôme de Fer. Moi j’aime le Dôme de Fer et les nombreux touristes français que je croise dans la ville.

dôme de fer

Je m’arrête chez Shlomo, dans le Kerem HaTeimanim, le quartier yéménite, le marchand de café de la rue Yishkon. Il chante dans sa boutique tous les vendredis matin à 11 heures. Il m’explique qu’il est la troisième génération à vendre du café dans cette maison. Qu’il a été professeur d’hébreu, qu’à l’âge de 40 ans, il a décidé de vivre sa vie, de prendre des cours de chant et de ne pas laisser mourir l’entreprise familiale. Il me met de bonne humeur.

Guerre psychologique

Le Hamas annonce que demain matin, à 6 heures, il attaquera massivement l’aéroport Ben Gourion.

45e jour – 21 août 2014 – La guerre d’usure

Je dors mal plus inquiète par le fait qu’Anaël est sortie tard que par les menaces du Hamas.

Pas d’attaque massive sur l’aéroport ce matin. Je suis presque étonnée, la dernière fois qu’ils nous avaient promis une attaque, ils avaient tenu leur parole. A propos, la Royal Jordanian Airlines, qui n’avait repris ces vols que cette semaine, cédant aux menaces du Hamas, a annulé ces vols vers Israël ce matin. Et ce soir, c’est au tour de la compagnie d’aviation turque Pegasus d’annuler ses vols.

Au sujet de mes élucubrations d’hier sur les homonymes français de pirouz, démilitarisation en hébreu, Esther Orner me rappelle que Swann fréquentait le restaurant La Perouse parce qu’Odette habitait une rue qui portait ce nom. Comme je suis heureuse de pouvoir mêler Proust à ce journal.

C’est Esther qui écrit ce matin sur Facebook :

Une guerre ou une opération ? Trêve de plaisanterie, c’est une guerre d’usure. J’ai donc décidé de revenir à mes occupations journalières, au lieu d’attendre la prochaine trêve. Non, le Hamas ne nous dictera pas notre mode de vie.

Je suis tout à fait d’accord avec Esther. En tous cas, c’est ainsi qu’il faut essayer de vivre. Mes belles résolutions s’envolent au moment où j’apprend qu’un personne a été blessée gravement ce matin par des tirs d’obus. Il s’agit de Jehan Berman, un belgo-israélien de 33 ans, touché alors qu’il venait fêter l’anniversaire de son fils dans un jardin d’enfants d’un kibboutz de la région d’Eshkol et qu’il aidait à mettre les enfants à l’abri. Je lui souhaite un prompt rétablissement.

Jusqu’à présent, ce 45e jour, 80 tirs de roquettes sur Israël. Un peu avant 21 heures, tirs de roquettes sur Modi’in, Maccabim, Reout, Jérusalem, et sur les Territoires palestiniens, y compris Ramallah.

Mais, je veux tout de même renforcer la vie et le bonheur. Alors, délectons-nous de Houla Oup à Tel Aviv.

Israël : 42e et 43e jours – Reprise de la violence

Israël : Du 36e au 41e jours – De trêve en trêve