Israël : 5e jour – La vie sous les missiles

WhatsAppEmailPrintPartagez

Repas de Shabbat

Je dois commencer par la fin du 4e jour. Hier, repas de Shabbat comme à l’accoutumée en famille. Kiddoush, Motsi, délicieuses entrées préparées par Mimi, sirène. En un temps record, toute la famille se lève pour descendre dans la cage d’escaliers embouteillée. Bouliche, le chien de Magali, a très très peur et aboie sans fin, rejoint très vite par l’autre chien du bâtiment, à tel point qu’on entend à peine les explosions.

charlesalerte

Retour à la table shabbatique, poulet au citron. On est tous surexcités. Tout d’un coup, on voit dans le ciel deux objets volants non identifiés très lumineux et au lieu de réagir et de se mettre à l’abri, on se demande comme des demeurés qu’est-ce que ça peut bien être. En fait, on a vu le Dôme de Fer en action. Je le répète encore et encore : Merci, Dôme de Fer !

Pour désamorcer notre angoisse diffuse, Magali lance un jeu :

Vous préférez les missiles ou….?

Vous préférez les missiles ou les tremblements de terre ? Les missiles.
Vous préférez les missiles ou les tsunami ? Les missiles.
Vous préférez les missiles ou les incendies ? Les missiles.
Vous préférez une semaine de missiles ou trois requins pendant le mois de juillet à Banana Beach ? Les missiles.
Conclusion, finalement, les missiles, c’est pas si mal.

Enfin, quand on est à Tel Aviv parce que je le répète, la situation dans le Sud du pays est tout autre.

A la plage

plagealerte

Nuit très paisible.  Pas de missiles au réveil. On décide d’aller à la plage. Ce n’est pas la fréquentation habituelle d’un Shabbat à Tel Aviv. Peu de monde. Nous nous installons au café pour ne pas être trop loin d’un endroit où se protéger au cas où. Avant d’aller se baigner, on décide de rester dans l’eau si la sirène retentit. L’eau est limpide, la température idéale. Toute cette situation est surréaliste. Nous nous laissons flotter, nous sommes le jouet de forces qui nous dépassent. En revenant de Banana Beach, je remarque un parasol orange sur l’une des terrasses du Royal Beach, comme un splash d’espoir.

orange

 

Shavoua tov, Bonne semaine

Il est 21.02 heures. Le Hamas a promis une énorme salve de roquettes d’un nouveau genre sur Tel Aviv. J’ai pas peur, j’ai pas peur, j’ai pas peur, disait mon amie Esther Orner quand elle était petite en reculant de trois pas. Je me sens comme elle.

Je voulais finir mon billet à la ligne précédente mais à 21h07 avec un peu de retard le Hamas a tenu sa promesse. Deux sirènes à cinq minutes d’affilée; Beaucoup d’explosion et Sarah qui venait de sortir. Tout le monde va bien mais malheureusement, ce n’est pas fini.

Shavoua tov, bonne semaine.

Israël : 4e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 3e jour – La vie quotidienne sous les missiles

et Petit aperçu de la vie quotidienne sous les missiles