46e et 47e jours – Un petit garçon aux couleurs de l’Argentine

WhatsAppEmailPrintPartagez

46e jour – 22 août 2014 – Comme si

Cela pourrait être un vendredi tout à fait normal. Le Hamas ne veut pas de trêve mais Tel Aviv fait comme si. Chez Nehama, dans le Kerem Hateimanim, comme tous les vendredis, des jeunes se retrouvent pour jouer de la musique.

Pourtant, les attaques se poursuivent toute la journée. Vers 14 heures, grosse déflagration sur Tel Aviv sans sirène. A Ashdod, une synagogue est touchée. Je rencontre des amies à Banana Beach, un monde fou, trop de bruit, des grandes familles de touristes français.

Le retour de la sirène

A peine rentrée à la maison, la sirène. Je me mets à trembler. Je n’ai plus l’habitude. Nous revoilà dans la cage d’escaliers. Boum. Le Dôme de Fer intercepte les roquettes. On vérifie sur notre groupe Safe Room sur WhatsApp que tout le monde va bien.

Que le souvenir de Daniel Tregerman soit béni

A peine revenue de la cage d’escaliers, la terrible nouvelle. Un petit garçon de 4 ans et demi a été touché par un obus de mortier. Il est mort. Il s’appelle Daniel Tregerman. Ses parents étaient en train de préparer leurs valises pour quitter le kibboutz. Ils étaient revenus pendant la trêve.
10606487_10152321879167689_3920810530110179842_n
Il sera enterré demain matin.  Je pense au poème de Victor Hugo, Demain dés l’aube. Je scrute cette photo comme si en le regardant de toutes mes forces, je pourrais le rendre à la vie. Ce petit garçon qui se tient bien droit près de sa tour de Lego dans son maillot de football aux couleurs de l’Argentine n’est plus. Je ne comprends pas.
Le soir, nous décidons, malgré tout, d’aller marcher dans la ville. En route, une touriste française et sa petite fille cherchent leur chemin. La mère est encore choquée. C’est sa première alerte. Je les réconforte. Je me sens comme un ancien combattant.

47e jour – 23 août 2014 – Quel horizon ?

Hier soir, un jeune homme de 21 ans a été grièvement blessé par des débris de roquettes à Gan Yavné.  Aujourd’hui, les attaques contre le Sud n’arrêtent pas. Le réfectoire du kibboutz Nahal Oz, le kibboutz du petit garçon  avec le maillot de Messi, a été touché de plein fouet.
Vers 8 heures, un barrage contre le Centre d’Israël, Bat-Yam, Holon. Le Hamas nous souhaite une bonne semaine.
Le championnat de football ne commencera pas cette semaine en Israël, à cause de la situation. Bientôt, la rentrée des classes. Comment vont-ils faire dans le Sud ? Envoyer leurs enfants à l’école alors que pas toutes n’ont des abris ?
Le kibboutz où le petit garçon a été touché est déserté par les familles. Les habitants du Sud ne comprennent plus. Quel est leur horizon ? A quoi doivent-ils s’attendre ?

Israël : 42e et 43e jours – Reprise de la violence

Israël : Du 36e au 41e jours – De trêve en trêve

Israël : 33e, 34e et 35e jours – Cessez-le-feu et fête de l’amour

Israël : 31e et 32e jours – Le 8 du 8 à 8 heures

Israël : 29e et 30e jours – C’est la fin ?

Israel : 28e jour – Alors qu’avons-nous eu ?

 Israel : 27e jour – A ciel ouvert

 Israel : 26e jour – Espoir et désespoir

Israel : 25e jour – C’est notre vie

Israel : 23e et 24e jour – Sentiments mêlés

Israël : 22e jour – Fatigue et solitude

Israël : 21e jour – Ma première sirène, la nuit

Israël : 20e jour – Deuil et solidarité

Israël : 18e et 19e jour – Chabbat et trêve

Israël : 16e jour – Embargo déguisé et antisémitisme déclaré

Israël : 15e jour – Inébranlable, je serai

Israël : 14e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 13e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 11e et 12e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 10e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 9e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 8e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 7e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 5e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 4e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 3e jour – La vie quotidienne sous les missiles

et Petit aperçu de la vie quotidienne sous les missiles