22e jour – Fatigue et solitude

WhatsAppEmailPrintPartagez

Lassitude

D’habitude, je suis réveillée vers 6 heures par les éboueurs. Je m’installe directement devant mon ordinateur et j’écris ma journée de la veille. Aujourd’hui, peut-être parce que la sirène de l’avant-dernière nuit a altéré mon sommeil, je me suis réveillée à 8 heures et je n’ai pas réussi à écrire une ligne. Le doute. La lassitude.

J’ai décidé de prendre quelques heures de vacances, pas de radio, pas de télé, pas de FB, pas de Twitter. Mon téléphone, tout de même, et de m’installer quelques heures à la plage en compagnie de mon amie Michelle.

On ne se souvient pas, on réécrit la mémoire

Et me voilà d’attaque pour vous parler de la 22e journée, le 29 juillet, de la guerre en Israël. 22, comme autant de lettres dans l’alphabet hébraïque. 29 juillet, date de naissance et de la mort du cinéaste Chris Marker. Il disait On ne se souvient pas, on réécrit la mémoire. Il a réalisé un documentaire sur Yves Montant intitulé La solitude d’un chanteur de fond et en 1960, un documentaire sur Israël, tout juste âgé de 12 ans, Description d’un combat
Hier, le 28 juillet, marquait le centenaire du début de la Première Guerre mondiale et la naissance de Marcel Duchamp. Je signale ces événements parce que ce sont des sujets qui m’intéressent, la littérature, le cinéma, l’art et l’Histoire. Enfin, d’habitude.

C’était hier et je ne me souviens plus de ma journée. Entre cessez-le-feu et trêves avortées. Radio interrompue par l’annonce des sirènes. Les blessés. La situation des civils à Gaza. La mort. Les enterrements des dix soldats tués la veille. A Netivot, à la fin de l’enterrement de Meidan Mimoun Bitton, 20 ans, une sirène. L’assemblée s’est abritée comme elle a pu, certains se sont allongés par terre, les mains croisés sur la tête, d’autres se sont accroupis.

La solitude

Et aussi cette impression de solitude. Des artistes espagnols dont Penelope Cruz et Pedro Almodovar signent une pétition pour dénoncer un « génocide à Gaza », pas pour condamner le Hamas et sa prise en otage de la population civile autant à Gaza qu’ici, mais pour condamner Israël sous la menace des roquettes et des infiltrations. Pourtant moi, je l’aime Almodovar !

La solitude sur Facebook. Tant de haine. Tant de bêtise et d’ignorance déversées. Je vois une à une des amies quitter Facebook, fatiguées des attaques dont elles font l’objet. Et ce sont les plus ouvertes, les plus prêtes au dialogue. Je ne suis pas sûre que ce désengagement soit la bonne solution mais je comprends la lassitude.

La solitude de Sarah qui se retrouve au chômage technique. Pas de touristes, pas de visites guidées.

La solitude.

Le Dalaï Lama dit : Ne laissez pas le comportement des autres détruire votre paix intérieure. C’est vrai mais ces dernières semaines, c’est particulièrement difficile.

Coucher de soleil et tirs de roquettes

coucherdesoleilguerre

Nous allons voir le coucher de soleil. J’ai besoin de ces moments. De la beauté du monde.

Le soir, tirs de roquettes sur les environs de Jérusalem, Neve Ilan, Bet Shemesh, Goush Etsion, Hebron.

Une heure plus tard, nouveau barrage de roquettes. Pas sur nous. Holon, Bat-Yam, Bnei Brak, Givatayim, Ramat Gan, Savyon, Kyriat Ono, Petch Tiqva. Bizarre. On a l’impression d’être dans l’oeil du cyclone. Mais pour nous, cette vingt-deuxième journée sera une journée sans.

Je voudrais tant qu’on trouve une solution et que ça s’arrête.

Israël : 21e jour – Ma première sirène, la nuit

Israël : 20e jour – Deuil et solidarité

Israël : 18e et 19e jour – Chabbat et trêve

Israël : 16e jour – Embargo déguisé et antisémitisme déclaré

Israël : 15e jour – Inébranlable, je serai

Israël : 14e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 13e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 11e et 12e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 10e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 9e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 8e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 7e jour – La vie quotidienne sous les missiles