Embargo déguisé et antisémitisme déclaré

WhatsAppEmailPrintPartagez

Israël : 16e jour – La vie sous les missiles

Que leur souvenir soit béni

En me réveillant, j’apprends la mort de deux soldats, Dmitri Levitas, 26 ans et Natan Cohen, 23 ans. Que leur souvenir soit béni.

Normal, me direz-vous que des soldats meurent au combat. Mais là où certains ne voient que des soldats, je vois des jeunes gens plein de vie, les fils ou les neveux de mes amis. Je leur suis redevable : ils vont au combat pour protéger les miens et mon mode de vie indécemment épicurien.

Je prends des bonnes résolutions pour la journée, ne pas être sur Twitter, Facebook et d’autres sites d’information, ne pas allumer la télé et ne pas trop écouter la radio.

Luxe, calme…

Je dois aujourd’hui visiter pour le blog en avant-première l’hôtel The Norman qui est sensé ouvrir ses portes mi-août. L’hôtel est situé au 23-25 rue Nahmani à deux pas de la place Albert dans le coeur de Tel Aviv.  C’est un endroit magnifique, très luxueux. J’écrirai un billet après la guerre. C’est bizarre d’admirer tant de beauté et de luxe, c’est étrange de voir que tout le monde vaque à ses occupations comme si de rien n’était. Les peintres peignent, les menuisiers ajustent des meubles, les plombiers s’affairent. A la cuisine, une équipe, dont la très charmante Rebecca S., teste les futurs desserts et planche sur la composition des petits-déjeuners. Au dernier étage, la piscine est déjà pleine et la vue sur Tel Aviv est magnifique.

piscinenorman

Ce moment de répit est tout de même interrompu par un message d’Anaël en vacances, inquiète qu’un de ses amis, Raphael, 19 ans, qui surfe avec elle, va descendre à Gaza.

Je rentre à la maison en marchant. La ville est bien calme, comme atténuée.

L’enterrement de Max Steinberg

A Jérusalem, 30 000 personnes assistent à l’enterrement de Max Steinberg, un soldat isolé venu de Los Angeles, au Mont Herzl. Toute la société israélienne est représentée, religieux ou pas, jeunes et vieux, mère avec de jeunes enfants, jeunes filles en short et femmes en perruque.

Embargo déguisé ?

Il me semble que la journée est plus calme que les jours précédents mais je me trompe sans doute, je ne suis ni à Gaza, ni à Sderot, Ashdod ou Beer Sheva. Est-ce parce que Ban Ki Moon et John Kerry sont là ? D’ailleurs, John Kerry est arrivé en avion. J’ai du mal à comprendre cette interdiction de voler vers Tel Aviv alors qu’il y a des vols vers Kaboul, Tripoli et Bagdad et que les ennemis d’Israël nous répètent que finalement les roquettes, c’est pas si grave, puisqu’elles ne nous tuent pas assez. Serait-ce un embargo déguisé ? Les implications économiques sont alarmantes. En tous cas, merci aux compagnies qui continuent à desservir Israël et notamment la British Airways.

Non, ce n’est pas calme. On vient d’annoncer la mort d’un civil tué par une roquette.

Antisémitisme déclaré

Mes bonnes résolutions du matin s’évanouissent en fin d’après-midi. Et là en vrac, je vois qu’à Saint Nicolas en Belgique, un commerçant affiche : « L’entrée est autorisée aux chiens mais aux sionistes en aucune façon ». Ouf, tout va bien, la police a enlevé l’affiche, que la manifestation de soutien au Hamas à Paris s’est déroulé pacifiquement, les affiches antisémites et la descente vers la rue Pavée et le restaurant Pitzman n’étant qu’un détail, je suppose. J’apprends que des milliers d’Israéliens sont coincés dans des aéroports et ne peuvent rentrer chez eux. Que les joueurs de Maccabi Haïfa ont été attaqués alors qu’ils jouaient un match amical contre Lille en Autriche.

10487283_10152262053727291_89648121657290672_n

Que trois autres soldats sont morts. Que les civils de Gaza vont continuer à souffrir parce que leurs dirigeants ne veulent pas d’un cessez-le-feu.

Que le président Shimon Peres a passé son dernier jour de fonction à faire des visites aux familles endeuillées.

Mais je vois aussi l’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, qui a pris un avion El Al pour démontrer qu’il est sûr de voler vers et depuis Israël.

Et je lis vos innombrables messages de soutien et de sympathie. Je suis lasse mais toujours inébranlable.

A Tel Aviv, cela a été une journée sans roquette.

Seulement ( ! ) quatre roquettes ont été tirées sur Israël cette nuit. Au moment où j’écris ces lignes, les tirs de roquettes viennent de reprendre.

Israël : 15e jour – Inébranlable, je serai

Israël : 14e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 13e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 11e et 12e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 10e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 9e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 8e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 7e jour – La vie quotidienne sous les missiles