28e jour – Alors, qu’avons-nous eu ?

WhatsAppEmailPrintPartagez

Tirs de roquettes avant cessez-le-feu

Il est 7 heures trente. Un cessez-le-feu de 72 heures a été approuvé. Il doit commencer à 8 heures. Je suis à peu près sûre qu’il va avoir des tirs de roquettes. Il me semble entendre des explosions au loin. En effet, 7 heures 55, barrage de roquettes : Ashdod, Kyriat Malahi mais aussi autour de Jérusalem et à Lod, Rehovot et Rishon L’Sion. Bouquet final ?

En écoutant les informations à la radio, j’apprends que ce sont 25 roquettes qui ont été tirées sur Israël quelques minutes avant le début du cessez-le-feu. Je ne comprends pas quel est l’intérêt. L’honneur ? D’ailleurs, je me pose beaucoup de questions et j’ai de nombreuses conversations avec des amis sur la stratégie de la guerre du Hamas. Leurs attaques sont-elles improvisées ou sont-elles planifiées à l’avance. Se disent-ils : vers 8 heures du matin, c’est bien, on fera les infos du matin ou Shabbat matin, on va réveiller les habitants de Tel Aviv, c’est eux qui auront le plus de mal à se lever,  mais avant le cessez-le-feu, on va plutôt tirer sur Jérusalem ? C’est pas drôle, je sais, mais c’est ce genre de choses qui nous préoccupe aussi.

Alors, qu’avons-nous eu ?

Je dois essayer de ne pas trop mélanger les jours, nous sommes le 29e jour mais je suis en train d’écrire la journée d’hier, le 4 août 2014, le 28e jour.

Alors qu’avons-nous eu ce 28e jour ? Je paraphrase un très beau poème de la poétesse Agi Mishol :

Alors qu’avons-nous eu?
L’odeur sucrée du jasmin,
le soleil orange, peint, surgissant soudain
dans la salve de la première lumière
quand on coupe une orange dans le sens de la largeur…

C’est ce que j’aurais aimé avoir mais ce 28e jour, nous avons eu:

60 roquettes et obus de mortiers tirés sur Israël mais à Tel Aviv, je n’ai pas eu d’alerte rouge. Deux attentats à Jérusalem : à Shmuel HaNavi, un homme, à bord de sa pelleteuse, écrase un passant et s’attaque à un bus. Une terrible violence. A la fin du montage réalisé par la Chaine 2, on voit des ouvriers arabes du chantier d’où est parti le terroriste escortés par la police pour les protéger. Je regarde ces gens qui ont l’air triste et abasourdi, et je me dis, qu’après cette guerre, le plus urgent, c’est de renforcer les liens entre les gens de bonne volonté de tous les bords, de lutter contre les fanatiques et de faire taire les appels à la haine. Quelques temps après, prés de l’université, un homme à moto tire sur un soldat qui attendait le bus. Il le blesse gravement. Une fausse alerte au terroriste à Tel Aviv. Des blessés dans les hôpitaux. Des familles qui pleurent. Les tunnels de la terreur neutralisés. La sortie de l’armée israélienne de Gaza.
L’annonce du cessez-le-feu et le début de Tisha B’Av. J’hésite, jeuner ou pas. Je vais essayer.

Tisha b’Av

murdeslamentations
Ticha b’av, le neuvième jour du mois d’Av, jour de deuil dans le judaïsme qui marque la destruction du Premier Temple, du Deuxième Temple et bien d’autres événements tragiques. C’est le neuvième jour du mois d’Av que dans le récit biblique, les Hébreux dans le désert ont pleuré toute la nuit, découragé par le rapport des explorateurs. Douze explorateurs, un par tribu, avaient été envoyés par le peuple d’Israël en reconnaissance en Terre promise. Ils reviennent découragés sauf deux, Josué et Caleb. C’est en punition de ce manque de confiance en la promesse divine que la génération du désert sera condamnée à errer quarante ans, – mais pas les femmes qui elles n’ont pas douté – , dans le désert et n’atteindra pas la Terre Promise, et le 9 av sera dorénavant une date où le peuple juif aura de vraies raisons de pleurer.

Et, dans ma famille, beaucoup d’accidents se sont produits ce jour-là. Soyez prudents.

Alors que nous sommes en plein dans les commémorations de 1914, je viens d’apprendre que la déclaration de la Première Guerre mondiale le 1er août 1914 correspond au 9 av 5674.

Rayons d’espoir

Mais ce 28e jour, j’ai aussi eu des messages de soutien, des rayons d’espoir comme cette manifestation du dimanche 23 août à Paris pour le vivre-ensemble.

photomanif

 

Et cette vidéo à New York qui m’a mise bêtement en joie.

Ce n’est pas facile d’écrire le ventre creux. Un jeûne facile à ceux qui jeûnent et la journée la plus calme possible à tous.

 Israel : 27e jour – A ciel ouvert

 Israel : 26e jour – Espoir et désespoir

Israel : 25e jour – C’est notre vie

Israel : 23e et 24e jour – Sentiments mêlés

Israël : 22e jour – Fatigue et solitude

Israël : 21e jour – Ma première sirène, la nuit

Israël : 20e jour – Deuil et solidarité

Israël : 18e et 19e jour – Chabbat et trêve

Israël : 16e jour – Embargo déguisé et antisémitisme déclaré

Israël : 15e jour – Inébranlable, je serai

Israël : 14e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 13e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 11e et 12e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 10e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 9e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 8e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 7e jour – La vie quotidienne sous les missiles