23e et 24e jours – Sentiments mêlés

WhatsAppEmailPrintPartagez

Désarroi

23e jour. Encore des attaques de missiles dans les villes autour de Tel Aviv. L’explosion hier soir était forte. Mauvaise humeur. Les images se bousculent dans ma tête. Les beaux sourires des trois soldats tués Guy Algranati, Omer Hay et  Matan Gotlib. Des malades mentaux enchaînés par le Hamas. Les pays d’Amérique du Sud qui rappellent leurs ambassadeurs. Les enfants de Gaza. Nos enfants. Les Etats Unis qui viennent de signer un contrat d’armes mirobolant avec le Qatar. Les insultes. Les messages de solidarité et d’amour. Mon insignifiance. Mes doutes. J’ai l’impression de ne plus avoir « les mots pour le dire ».

Qui regarde la lumière, reflètera la lumière

Alors, je lis le statut d’Elisheva Y. sur FB :

« Qui regarde le chaos, reflètera le chaos. Qui regarde la lumière, reflètera la lumière ». « Mieux vaut allumer une bougie plutôt que de maudire les ténèbres » – Lao Tseu

23e jour - Banana Beach

23e jour – Banana Beach

Et ces mots me font du bien. Ce sera donc un billet lumineux. C’est peut-être inapproprié. Les soldats se battent. Les kibboutzim autour de Gaza sont sous un feu incessant et sous la menace des tunnels. Les habitants du Sud ne peuvent presque pas sortir de leur abri. Des jeunes hommes luttent contre la mort dans des hôpitaux. Des mères pleurent ici, là-bas. Des humains qui n’ont rien à voir avec ce conflit jettent de l’huile sur le feu. Et moi, je vais prendre une journée off. On appelle ça de l’escapisme. Et je convainc Charles de laisser son Palais et de monter à Jérusalem

Guerre et paix

Dans le parking du Musée d’Israël, je suis étonnée, un monde fou et des bus de touristes. En général, je préfère les endroits peu fréquentés mais ces derniers temps, je suis heureuse quand je vois du monde. Au Musée, une belle exposition de James Turrell qui façonne la lumière. Oui, laissez entrer la lumière.  Je ne peux tout de même pas me déconnecter complètement et je regarde régulièrement mon iPhone. Je tombe sur cette photo :

veuvetbébé

Dani Kasseon a été tué, voilà dix jours. Sa femme a accouché aujourd’hui. Une jolie petite fille, sans père.

Nous continuons la visite du Musée, une exposition de délicats paravents japonais du XVIIe au XXe siècle, la garde-robe de femmes juives du XVIIe au XXe siècle et des masques trouvés en Judée, les plus vieux masques du monde. 12 masques de l’époque néolithique provenant des alentours de Jérusalem. Je les regarde attentivement, l’un après l’autre et ces masques vieux de 9000 ans me dévisagent et me parlent d’aujourd’hui. De la guerre et de la mort.

Les plus vieux masques du monde

Les plus vieux masques du monde

Peu après, jetant une nouvelle fois mes yeux sur mon téléphone, j’apprends qu’à Anvers un médecin a refusé de venir en aide à une dame de 90 ans parce qu’elle était juive. « Envoyez-la quelques heures à Gaza. Après, elle ne ressentira plus la douleur »,  aurait-il dit.

Avant de quitter le musée, une visite à The space that sees, L’espace qui voit. C’est apaisant et toujours magnifique.

turrell

 

Nous nous promenons dans les rues de Jérusalem comme si tout allait bien. Les odeurs de pins. Les couleurs des pierres. Des inspections répétés de mon téléphone m’apprend qu’on parle toujours de cessez-le-feu, que l’armée essaie de neutraliser les tunnels et que les tirs de roquettes continuent.

Une sirène à Tel Aviv sans nous

En revenant, nous nous arrêtons à Kyriat Anavim pour visiter le nouvel hôtel Cramim. Et là, notre application téléphonique זמן אמת nous montre qu’il y a une alerte à Tel Aviv. C’est dérangeant d’être hors de la ville pendant l’alerte et de savoir que les autres membres de la famille s’y trouvent. Une fois de plus, merci Dôme de Fer qui a intercepté deux roquettes sur la ville. Puis de nouveau des mauvaises nouvelles, deux  blessés après un tir de roquette à Kyriat Gat. Puis huit blessés par des tirs de mortiers et une tentative d’infiltration dans un kibboutz.

Jusqu’à ce que tu reviennes

Sur la route du retour, j’entends cette chanson de Yuval Dayan, la révélation de The Voice 2012, Jusqu’à ce que tu reviennes. Elle a été écrite avant cette guerre. Mais elle convient parfaitement. Je la dédie à toutes ceux qui attendent le retour de leur amour :

 

 

Israël : 22e jour – Fatigue et solitude

Israël : 21e jour – Ma première sirène, la nuit

Israël : 20e jour – Deuil et solidarité

Israël : 18e et 19e jour – Chabbat et trêve

Israël : 16e jour – Embargo déguisé et antisémitisme déclaré

Israël : 15e jour – Inébranlable, je serai

Israël : 14e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 13e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 11e et 12e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 10e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 9e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 8e jour – La vie quotidienne sous les missiles

Israël : 7e jour – La vie quotidienne sous les missiles