littérature israélienne

Brisures de Pnina Amit

Ce poème de la poétesse israélienne Pnina Amit traduit par Esther Orner a été publié dans le n° 8 de la revue Continuum, la revue des Ecrivains israéliens de langue française. La poétesse Pnina Amit vient de recevoir le prix de l’association des Ecrivains israéliens pour le recueil dont est tiré ce poème, Shvarim, שברים(…)

Une journée consacrée à la Shoah

Dans le cadre de mon Billet de l’Invité(e) et à l’approche de Yom HaShoah, je publie ici un extrait du livre d’Esther Orner, Fin et Suite. Gitele, je me suis souvent demandé si tu savais qu’une semaine après Pessah une journée entière était consacrée à la Shoah. Ce jour comme tous les autres commence le(…)

Impasse de la Providence de Shmuel T. Meyer

Je viens de terminer le nouveau recueil de nouvelles de Shmuel T. Meyer, Impasse de la providence publié chez Gallimard.  Shmuel T. Meyer me donne l’impression d’écrire l’hébreu en français. C’est court, c’est précis, c’est fort, c’est impoli, c’est efficace et il y a les  petits détails qui font la vie en Israël, de la(…)

Présentation de la revue Continuum à Beer-Sheva

Quelle joie de présenter le Continuum 7, la revue de écrivains israéliens de langue française, sur le désert dans le désert! C’est ce jeudi 3 mars à 18h30 à l’université Ben Gourion à Beer-Sheva, Bâtiment 74, salle 301 avec Liliane Limonchik, Esther Orner et aussi Rachel Samoul alias Kef Israël! Parler, c’est d’abord s’appuyer sur(…)

Ecriture et Désert à Jérusalem

Le Dimanche 9 Janvier à 18h30 à la librairie Vice-Versa à Jérusalem, présentation du numéro 7 de  Continuum, la revue des écrivains israéliens de langue française, sur le thème  Ecriture et Désert, avec Marlena Braester, Sabine Huynh, Liliane Limonchick, Esther Orner, Rachel Samoul. Librairie Vice-Versa , 1 rue Ben Shata, Jérusalem, Tel: 972 (0)2-6244412 Fax:972(…)

Cuisine et écriture: les Latkès d’Esther

Esther Orner est une écrivaine israélienne de langue française. Dans son livre Fin et Suite, publié aux Editions Metropolis, en 2001, Esther retrace son année de deuil après la mort de sa mère en suivant le calendrier hébraïque et les fêtes juives. Pour Hannoucah, elle écrit: Gitele.Gitele, tes bons conseils, je les suis jusqu’à ce(…)