Poème en partage

Et je savais que la mer aussi était un Lieu, Hava Pinhas-Cohen

Et je savais que la mer aussi était un Lieu, Hava Pinhas-Cohen

Esther Orner et moi-même continuons notre nouvelle aventure, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Voici notre quatrième traduction de ce qui semble devenir un rendez-vous bimensuel. Il s’agit de  Et je savais que la mer aussi était un lieu , un poème de Hava Pinhas-Cohen tiré du recueil הגנן, הכלבתא(…)

Sans carte de visite, Yaara Ben-David

Sans carte de visite, Yaara Ben-David

Esther Orner et moi-même continuons notre nouvelle aventure, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Voici notre troisième traduction de ce que j’espère deviendra un rendez-vous bimensuel. Il s’agit de בלי כרטיס ביקור, Sans carte de visite, un poème tiré du recueil de Yaara Ben-David איזון שביר, Izoun Shavir traduit en anglais,(…)

Le début de l’été, Maya Bejerano

Le début de l’été, Maya Bejerano

Esther Orner et moi-même continuons notre nouvelle aventure, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Voici notre deuxième traduction de ce que j’espère deviendra un rendez-vous bimensuel : ראשית הקיץ, un poème inédit en hébreu de la poétesse Maya Bejerano. Le début de l’été A Dorine Après le bon repas préparé par(…)

Une maison, un poème de Tehila Hakimi

Une maison, un poème de Tehila Hakimi

Esther Orner et moi-même nous lançons dans une nouvelle aventure, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Nous débutons ce que j’espère deviendra un rendez-vous bimensuel par la traduction de בית de Tehila Hakima, qui est poétesse, écrivaine et ingénieure ! Ce poème a été publié en hébreu dans le journal(…)