Esther Orner

Je ne recommencerai plus…

Je ne recommencerai plus…

Texte inédit du recueil « Une année entre parenthèses » d’Esther Ornerpour Kef Israël à la mémoire de Chantal Akerman (1950-2015) morte le 22 (Kaf Beth) Tichri selon la date hébraïque. Tu as été rattrapée de justesse.Dommage.Tu ne devrais pas faire ça tant que ta mère est en vie.Je ne recommencerai plus. S’est-elle souvenue de cette phrase(…)

Mémoire du yiddish – Transmettre une langue assassinée

Mémoire du yiddish – Transmettre une langue assassinée

Une note de lecture d’Esther Orner sur Mémoire du yiddish – Transmettre une langue assassinée, Rachel Ertel, Entretiens avec Stéphane Bou chez Albin-Michel Depuis la sortie de Mémoire du yiddish, lu et relu, le livre se trouve sur ma table de chevet. Longtemps j’ai hésité à faire une note de lecture qui ne pourrait que réduire(…)

Et je savais que la mer aussi était un Lieu, Hava Pinhas-Cohen

Et je savais que la mer aussi était un Lieu, Hava Pinhas-Cohen

Esther Orner et moi-même continuons notre nouvelle aventure, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Voici notre quatrième traduction de ce qui semble devenir un rendez-vous bimensuel. Il s’agit de  Et je savais que la mer aussi était un lieu , un poème de Hava Pinhas-Cohen tiré du recueil הגנן, הכלבתא(…)

Sans carte de visite, Yaara Ben-David

Sans carte de visite, Yaara Ben-David

Esther Orner et moi-même continuons notre nouvelle aventure, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Voici notre troisième traduction de ce que j’espère deviendra un rendez-vous bimensuel. Il s’agit de בלי כרטיס ביקור, Sans carte de visite, un poème tiré du recueil de Yaara Ben-David איזון שביר, Izoun Shavir traduit en anglais,(…)

Le début de l’été, Maya Bejerano

Le début de l’été, Maya Bejerano

Esther Orner et moi-même continuons notre nouvelle aventure, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Voici notre deuxième traduction de ce que j’espère deviendra un rendez-vous bimensuel : ראשית הקיץ, un poème inédit en hébreu de la poétesse Maya Bejerano. Le début de l’été A Dorine Après le bon repas préparé par(…)

Une maison, un poème de Tehila Hakimi

Une maison, un poème de Tehila Hakimi

Esther Orner et moi-même nous lançons dans une nouvelle aventure, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Nous débutons ce que j’espère deviendra un rendez-vous bimensuel par la traduction de בית de Tehila Hakima, qui est poétesse, écrivaine et ingénieure ! Ce poème a été publié en hébreu dans le journal(…)