Esther Orner

Imre Kertész, un arbre debout dans une forêt incendiée

« Je suis donc mort une fois pour pouvoir continuer à vivre – et c’est peut-être là ma véritable histoire. Puisque c’est ainsi, je dédie mon œuvre née de la mort de cet enfant aux millions de morts et à tous ceux qui se souviennent encore de ces morts. Mais comme en définitive il s’agit de(…)

Le poète Israël Eliraz, septième génération en Israël, n’est plus

Esther Orner, amie et traductrice du poète israélien, Israël Eliraz, lui rend hommage. Le poète Israël Eliraz, septième génération en Israël, n’est plus. Il y a des jours où tout se mélange.  Le 22 mars de bon matin je suis allée au consulat français pour remplir mon certificat de vie.  J’eus quelques vilaines pensées. Puis avec une(…)

En hommage à monsieur Lévinas mort en 1995 le huitième jour de Hanouka

Dans le cadre du Billet de l’Invité(e), Esther Orner rend hommage au philosophe Emmanuel Levinas. En hommage à monsieur Lévinas mort en 1995 le huitième jour de Hanouka Texte tiré de Memories ou Mémoires d’une paresseuse   Novembre 2009 à Novembre 2011 La Paracha, la section hebdomadaire, avait lieu à l’Enio (École Normale Israélite Orientale)(…)

La bouche ouverte, roman de Shmuel T. Meyer

Esther Orner a lu le savoureux roman de Shmuel T. Meyer, La bouche ouverte, publié aux Editions Serge Safran. Un roman pas comme les autres Habituée à la lecture des nouvelles de Shmuel.T.Meyer je n’ai pas fait attention à l’appellation contrôlée Roman. Je me prépare à lire des nouvelles. Je découvre très vite qu’il s’agit d’un roman. Et(…)