Shoah

Auschwitz expliqué à ma fille, Annette Wieviorka

Auschwitz expliqué à ma fille, Annette Wieviorka

Une relecture d’Esther Orner sur Auschwitz expliqué à ma fille, Annette Wieviorka, Seuil 1999 J’aime beaucoup ces petits livres expliqués ou racontés à ma fille, à mes enfants, à mes petits enfants ou à tout le monde qu’écrivent Myriam Revault d’Allonnes,  Roger-Pol Droit et tant d’autres en marge de leur travail. Ces petits livres d’une cinquantaine ou soixantaine(…)

Dernières lettres de la Shoah

Dernières lettres de la Shoah

Yad Vashem présente une nouvelle exposition en-ligne et en français : Nous serons alors de nouveau réunis et heureux: Dernières lettres de la Shoah : 1941-1942 Vous serez consolés par la pensée que cela finira forcément par se terminer un jour et que nous serons alors de nouveau réunis et heureux. Nous nous languissons de vous.  Perla Tytelman,(…)

Charlotte Delbo, La vie retrouvée

Charlotte Delbo, La vie retrouvée

Esther Orner nous livre quelques extraits d’un inédit : Memories 3 ou Mémoire d’une paresseuse, à propos du livre Charlotte Delbo, La vie retrouvée de Ghislaine Dunant, Grasset, 2016 J’avais lu de Charlotte Delbo en 2005 Aucun de nous ne reviendra, premier livre de sa trilogie intitulée Auschwitz et Après. J’avais beaucoup hésité. Et c’était bien après avoir(…)

Carnets de clandestinité, Moshé Flinker

Carnets de clandestinité, Moshé Flinker

Esther Orner a lu Carnets de clandestinité, Moshé Flinker, Bruxelles 1942-1943 Guy-Alain Sitbon a traduit et annoté  Les carnets de clandestinité de Moché Flinker écrits en hébreu à Bruxelles entre 1942 et 1943. Moché est un jeune homme de seize ans, né en Hollande de parents originaires de Pologne. Il est  particulièrement intelligent. Il connaît plusieurs langues. Il entreprend(…)

Cinq interprétations d’Eli, Eli, la prière d’Hannah Szenes

La chanson הליכה לקיסריה La marche vers Césarée plus connue sous le nom de אלי אלי Eli, Eli, ses premiers mots, est la chanson la plus diffusée le jour de Yom HaShoah sur les ondes israéliennes. Elle a été écrite par Hannah Szenes le 24 novembre 1942 quelques jours avant qu’elle ne saute en parachute en Yougoslavie(…)