Billet de l’invité

Tel-Aviv, pour la pulsion de vie…

Tel-Aviv, pour la pulsion de vie…

Depuis quelques années, je lis avec assiduité les posts du compte Instagram de Marie Robert @philosophyissexy – des photos en noir et banc et des contenus pertinents. J’ai donc été très heureuse de la rencontrer « pour de vrai » lors de son passage à Tel Aviv, une jeune femme enthousiaste et sincère ! J’ai l’impression d’avoir,(…)

Le rapport W, infiltré à Auschwitz, Gaétan Nocq

Le rapport W, infiltré à Auschwitz, Gaétan Nocq

Nous retrouvons Agnès Bensimon qui a lu « Le rapport W, infiltré à Auschwitz », GAETAN NOCQ, Editions Daniel MAGHEN Quelle incroyable destinée que celle de Witold Pilecki, officier et résistant polonais de la première heure qui en septembre 1940 se laisse prendre dans une rafle afin d’infiltrer le camp d’Auschwitz ! Sa mission : faire passer des(…)

Trois exils, par Agnès Bensimon

Trois exils, par Agnès Bensimon

Une note de lecture de notre chroniqueuse littéraire Agnès Bensimon qui nous parle d’exils TROIS EXILS, par Agnès Bensimon Dans son récent roman graphique « Si je t’oublie Alexandrie » (Steinkis), Jérémie Dres remonte le Nil et le fil ténu du passé égyptien de ses grands-parents maternels, Rachel Shalita décrit avec finesse la nostalgie du déracinement d’Israéliens(…)

Sortir, bien sûr (53-65)

Sortir, bien sûr (53-65)

La sixième partie de notre feuilleton littéraire hebdomadaire : « Sortir, bien sûr », par Esther Orner Sortir, bien sûr par Esther Orner (1-6) Sortir, bien sûr par Esther Orner (7-13) Sortir, bien sûr (14-24) Sortir, bien sûr (25-39) Sortir, bien sûr (40-52)   53. Une sortie prévue depuis longtemps par une journée de canicule. Tant pis, je sortirai(…)

Daniel Barenboïm, De la Musique avant toute chose

Daniel Barenboïm, De la Musique avant toute chose

Une note de lecture d’Esther Orner qui sera publié dans le n°15 de la revue Continuum, la revue des Ecrivains israéliens de langue française. Daniel Barenboïm, De la Musique avant toute chose, Myriam Anissimov, Ed Tallandier (395 pages) Myriam Anissimov termine la biographie du Maestro Daniel Barenboïm par cette phrase : Barenboïm est un cas unique dans l’histoire(…)