poésie israélienne

Ronny Someck, le cowboy de la poésie israélienne

Dans la rubrique Le Divan des poètes de la revue Continuum, Ronny Someck s’est entretenu avec Marlena Braester. Quelques extraits en avant-première:   On sait que le public vous aime bien. Comment s’explique l’accueil si chaleureux et immédiat de votre public? RS : Partout, le public c’est l’œil que mon regard tâche de capter. J’aime(…)

Autour des Ecritures du désert, Lancement de la revue Continuum 7 à l’Institut français de Tel Aviv

Lancement de Continuum 7  –  Revue des Ecrivains Israéliens de Langue Française Soirée le Jeudi 25 Novembre 2010 à 20 h, à l’Institut français de Tel-Aviv Présentée par Roselyne Déry Autour des Ecritures du désert Entretien avec Marlena Braester, Esther Orner, Rachel Samoul Lecture de poèmes en hébreu et en français par nos invités –(…)

Haya Ester, des poèmes et des tableaux

Dans le cadre de ma rubrique Poème en partage, voici un poème de la poétesse israélienne Haya Ester. Elle a publié un recueil de poèmes traduits en français Dans le secret des odeurs aux éditions Caractères en 2002 et des nouvelles Le Bain rituel où elle dépeint son expérience de femmes dans le milieu ultra-orthodoxe(…)

Lancement de la revue Continuum à Tel Aviv

Le 8 décembre 2009 à 20 heures aura lieu, à l’Institut français de Tel Aviv, le lancement du sixième numéro de la revue Continuum, la revue des écrivains israéliens de langue française. La soirée sera présentée par Roselyne Dery. Centenaire de Tel-Aviv – entretien avec Esther Orner, Francine Kaufmann, Rachel Samoul Les invités: les poètes(…)

J’ai de la sympathie pour Tel Aviv

Les lecteurs de Kef Israël savent à quel point j’ai de la sympathie pour Tel Aviv. Je ne peux donc pas résister au plaisir de partager ce poème. Ecrit par Meir Wieseltier, mis en musique  par Shlomo Gronich et ici chanté par Nourit Galron, J’ai de la sympathie est devenu véritablement l’hymne de Tel Aviv.(…)

Coquillages, coques et guerre, un poème de Pnina Amit

La semaine dernière, dans mon billet Blogueuse en Israel, le temps qui passe, la main qui écrit, je vous parlais d’une soirée de poésie pour le lancement du recueil de la poétesse Pnina Amit צדפים קונכיות ומלחמה , Coquillages, coques et guerre. Le livre est  illustré par le peintre Moshe Kadishman.  Esther Orner a traduit(…)