littérature

Quand Israël rêvait – La vie de Rachel Bluwstein

Quand Israël rêvait – La vie de Rachel Bluwstein

Une nouvelle chronique littéraire de l’écrivaine israélienne de langue française Esther Orner sur le livre,  Quand Israël rêvait – La vie de Rachel Bluwstein, Martine Gozlan (Cerf, 2018) Ce livre que j’attendais et qui tardait à venir est arrivé la semaine où nous lisions dans la Torah la Parachat Lech Lecha – Et Dieu avait dit à(…)

Prisons, de Ludovic-Hermann Wanda

Prisons, de Ludovic-Hermann Wanda

Une note de lecture d’Agnès Bensimon sur le livre PRISONS, de Ludovic-Hermann WANDA, paru le 23 août aux éditions de L’Antilope. Paris. 280 p. PRISONS, le premier roman d’un écrivain hors normes Grâce à son premier roman, Ludovic-Hermann Wanda, Camerounais né en France en 1981, ouvre une nouvelle page de sa vie celle d’un écrivain hors(…)

« Vivre à toute force », Claude Lanzmann

« Vivre à toute force », Claude Lanzmann

Cette note de lecture sur « Le Lièvre de Patagonie » de Claude Lanzmann a d’abord été publiée dans le huitième numéro de la revue Continuum. « Vivre à toute force », une note de lecture sur Le Lièvre de Patagonie de Claude Lanzmann La guillotine ou plus généralement la peine capitale et les différents modes d’administration de la(…)

Herzl, une histoire européenne, un roman graphique

Herzl, une histoire européenne, un roman graphique

Ce sont mes amis de Marseille, Chris et Thierry, qui m’ont parlé avec enthousiasme du roman graphique de Camille de Toledo et d’Alexander Pavlenko. Ils l’ont découvert en assistant à une lecture musicale au Festival OH Les beaux jours ! J’étais justement en train de relire Altneuland-Nouveau pays ancien d’Herzl pour préparer une conférence sur(…)

L’amour après de Marceline Loridan-Ivens

L’amour après de Marceline Loridan-Ivens

Une nouvelle chronique littéraire de l’écrivaine israélienne de langue française Esther Orner sur le livre, L’amour après de Marceline Loridan-Ivens avec Judith Perrignon  aux Editions Grasset. J’ai lu deux fois de suite ce livre prêté par une amie. Une deuxième fois pour voir ce que Marceline Loridan-Ivens ne disait pas. Le lendemain j’ai téléphoné à Charlotte qui apparait(…)