Existe-t-il, Nurit Zarchi

WhatsAppEmailPrintPartagez

           

Esther Orner et moi-même reprenons, après les fêtes, la traduction à deux de poèmes en hébreu vers le français. Voici notre cinquième traduction. Il s’agit de « Existe-t-il »,  מה יש un poème de Nurit Zarchi tiré du recueil L’âme est l’Afrique הנפש היא אפריקה.

Nurit Zarchi est né à Jérusalem en octobre 1941 et a grandi au kibboutz Geva. Elle a écrit de la littérature pour enfants (plus de cent livres) et de nombreux recueils de poésie. Elle a reçu entre autres le prix Bialik (1999), le Prix Lea Goldberg (2011). 

Toute la matinée j’ai cherché la chaussette manquante,
comme si la terre l’avait avalée.
Il m’est arrivé de ne trouver aucune trace
du livre et j’ai supposé qu’il n’avait jamais été écrit.
Et où sont les quelques années que l’on nommerait ma vie ?

Mais je n’ai pas perdu la bague que nous n’avions pas échangée
ni l’enfant qui n’était pas destiné à naitre
même dans mes pensées. Ce qui existe
existe-t-il parce qu’il interroge ce qui a été 
à savoir un tremblement de terre ou un pont.

Te laisser un message ou raccrocher
certaines choses sont inexplicables
comme traverser le rêve d’un autre,
comme une pincée de sel sur la table.  

©Nurit Zarchi traduit en français par Esther Orner et Rachel Samoul

Lire aussi :

  1. Une maison, un poème de Tehila Hakimi
  2. Le début de l’été, Maya Bejerano
  3. Sans carte de visite, Yaara Ben-David
  4. Et je savais que la mer aussi était un Lieu, Hava Pinhas-Cohen