Ahuzat Bait, le premier nom de Tel Aviv

WhatsAppEmailPrintPartagez

En juillet 1906, lors d’une grande réunion des Juifs de Jaffa, des habitants se plaignent de leurs conditions de vie extrêmement difficiles,  de la situation sanitaire précaire, des maisons surpeuplées, et des rapports difficiles avec certains de leurs voisins arabes. Arieh Akiva Weiss, un jeune entrepreneur tout juste arrivé d’Europe, propose l’établissement d’un nouveau quartier juif à l’extérieur de Jaffa. Cette idée enthousiasme et l’Association des Bâtisseurs de Maisons (Agudat Bonei Batim) est créée.

L’achat des terrains et l’enregistrement au cadastre sont difficiles. Il aura fallu contourner la loi ottomane qui interdisait de construire des maisons près d’un camp militaire, celui-ci ayant été intentionnellement implanté près du futur quartier afin d’en empêcher l’édification !

Le projet : une artère principale du Nord au Sud, la rue Herzl d’une largeur de douze mètres coupée par des rues de dix mètres avec des maisons couvrant seulement un tiers du terrain. Aujourd’hui, il est possible de voir la maquette d’Ahouzat Bait dans le hall de la Tour Shalom.

Trois ans plus tard, les membres de l’association, se réunissent sur les dunes, à deux kilomètres de Jaffa, où la nouvelle ville va être construite pour répartir les lotissements.

Nous sommes le 11 avril 1909, deuxième jour de Pessah. Arieh Akiva Weiss, président du comité de la loterie, a réuni 66 coquillages gris et 66 coquillages blancs. Il inscrit les noms des participants sur les coquillages blancs, et les numéros de parcelles sur les coquillages gris.  Ainsi commence l’épopée d’une nouvelle ville méditerranéenne.

Les familles qui ont participé à cette loterie ont aujourd’hui leur site sur internet. Cela vaut le coup de cliquer sur l’image même si vous ne lisez pas l’hébreu car il y a de nombreuses photos d’époque.

ahuzat-bait

http://www.ahuzatbait.org.il/