Arik Einstein

Cinq interprétations de הַכְנִיסִינִי תַּחַת כְּנָפֵךְ, Prends-moi sous ton aile de Bialik

Voici CINQ interprétations de הַכְנִיסִינִי תַּחַת כְּנָפֵךְ, Prends-moi sous ton aile, le remarquable poème  de Chaïm Nahman Bialik écrit à Odessa et publié en 1905. Prends-moi sous ton aile Prends-moi sous ton aile et protège-moi. Sois ma mère et ma soeur. Et que je fasse de ton sein le refuge de ma pensée, le nid de ma(…)

Cinq chansons d’amour d’Arik Einstein

Cinq chansons d’amour d’Arik Einstein   Nous approchons de la date-anniversaire de la mort d’Arik Einstein, trop tôt disparu le 26 novembre 2013. En hommage, j’ai choisi cinq de ses chansons d‘amour. Il y en a beaucoup d’autres. N’hésitez pas à laisser un lien vers votre chanson préférée dans les commentaires. 1. A cause de(…)

Arik Einstein et Shlomo Artzi, un duo exceptionnel

    Je pourrais vous parler d’Arik Einstein et de Shlomo Artzi, ces monuments de la chanson israélienne. Je pourrais traduire les paroles. Je pourrais vous dire dans quelles circonstances, la chanson est écrite. Je pourrais vous traduire la première phrase: Bonjour à ceux qui sont à la maison, à ceux qui sont en voiture, à(…)

Le retour de Gilad Shalit en Israël

Depuis sept heures du matin, je suis devant la télé ce 18 octobre 2011. J’attends comme tout Israël Guilad Shalit. Je zappe d’une chaîne israélienne à l’autre. C’est insupportable. Une information donnée est immédiatement démentie puis retransmise à nouveau par d’autres sources. Pour faire passer le temps, je repasse devant la télé. Et enfin la(…)

Une tragédie israélienne

Cet article est paru dans Contact J, le mensuel du judaïsme belge d’octobre 2009 Assaf Ramon avait 21 ans.  Il était pilote. Depuis deux mois. Il venait de terminer brillamment, avec distinction, le très prestigieux et difficile cours de pilote. A la cérémonie de clôture du cours, c’est le président de l’Etat Shimon Peres qui(…)

La souris de la ville valse avec Bachir

L’un de mes plaisirs le vendredi après-midi est de lire les journaux avec leur cortège de suppléments. C’est un plaisir que je partage avec la plupart des Israéliens, un rituel. Mon journal, ce week-end, pèse 1 kg 450 g. J’ai vérifié sur ma balance de cuisine le poids des mots! Mon supplément préféré s’appelle עכבר(…)