Herzl en 12 points

WhatsAppEmailPrintPartagez

Benjamin Zeev Herzl, le père du sionisme politique, est né le 2 mai 1860. Theodor Herzl n’est pas qu’un symbole lointain, traité avec distance et respect. Son image est très présente dans le quotidien israélien et prend des aspects parfois inattendus.

Pour marquer l’événement, voilà donc Herzl en 12 états. 12 comme les tribus d’Israël !

1. Une icône, la photo est prise par Robert Capa le 14 mai 1948 à Tel Aviv, le jour de la déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël par Ben Gourion

2. Une ville qui porte son nom Herzliya

3. Un cimetière,  le Mont Herzl à Jérusalem où Benjamin Zeev Herzl a été transféré en 1949, 45 ans après sa mort le 3 juillet 1904.

4. Une rue. La photo est prise à Tel Aviv mais chaque ville d’Israël à sa rue Herzl.

5. Un musée près du Mont Herzl à Jérusalem

6. Une affiche placé sous le signe du visionnaire de l’Etat d’Israël.

7. Un timbre

8. Un billet qui a connu le passage de la lire au shekel

herzl

Israel 10 Shequel circ 1978 XF

9. Une étiquette sur le détecteur de métal d’un garde de la Tour Shalom construite sur le site où se trouvait la Gymnasia Herzlya, le premier lycée de Tel Aviv

10. Un tee-shirt

11. Un graffiti polémique

12. Une chanson de Yaïr Rozenblum, l’un des grands compositeurs de musique israélienne, interprétée par Rivka Michaeli.

12 points Monsieur Herzl!