Les Israéliens travaillent trop!

WhatsAppEmailPrintPartagez

Cet article est paru dans le Fax de Jérusalem, le mensuel de l’organisation sioniste de Belgique, en décembre 2009

Un regard superficiel pourrait faire croire que les Israéliens ne travaillent pas beaucoup : à toute heure de la journée et de la nuit, les routes, les rues, les magasins et les terrasses de cafés ne désemplissent pas. Dans toutes les villes du monde, on rencontre des groupes d’Israéliens en vacances. Pourtant, les chiffres montrent le contraire, pas de farniente pour les Israéliens!

La journée et la semaine de travail

D’après le Bureau central des statistiques israélien, les hommes travaillent en moyenne 42 heures par semaine et les femmes 30,5 heures (sans compter bien sûr le travail domestique) avec des variations sensibles suivant les branches :

Dans l’industrie,           H: 44 heures       F: 36,5 heures

Dans le commerce,       H: 45 heures       F: 34 heures

Dans le High-Tech,       H: 46 heures       F : 40 heures

En Belgique, la durée du travail (temps pendant lequel le travailleur est à la disposition de l’employeur) ne peut excéder ni 8 heures par jour ni 38 heures par semaine.

Selon la loi israélienne, le temps de travail maximal est de 45 heures.

Pourtant, 25% des employés travaillent plus de 48 heures.

Le temps de transport

A ces heures, il faut ajouter le temps de transport. La moyenne mondiale de temps passé dans les transports pour se rendre au travail est de 40 minutes, par trajet. En Israël, ce temps est d’une heure. 62% des Israéliens se rendent au travail an voiture, ce qui crée d’énormes embouteillages. Il suffit de circuler un peu sur les routes d’Israël pour se rendre compte que ces bouchons deviennent un véritable fléau et qu’il faut à tout prix éviter les heures de pointe.

Shabbat ou week-end

Ce sont les Juifs qui ont apporté au monde la notion de shabbat, un jour de repos hebdomadaire pour tous.

En Israël, il est interdit par la loi de travailler le shabbat sauf dérogations spéciales. Pourtant, de nos jours, le week-end israélien est beaucoup moins long que dans les pays occidentaux avec seulement une journée et demie chômée, le vendredi après-midi et le samedi, pour la plupart des travailleurs. Pour les administrations, les ministères, les municipalités et une grande partie du secteur tertiaire (assurances, avocats, comptables etc…), le vendredi est un jour férié et la tendance s’accentue. Cependant, tant que les écoles resteront ouvertes ce jour-là même si elles terminent plus tôt que les autres jours de la semaine, il est difficile pour les Israéliens de partir en week-end. Il est à noter que beaucoup de banques sont fermées le dimanche.

La durée des congés payés

La loi des congés payés en Israël date de 1951, elle garantit aux travailleurs un minimum de 10 jours de vacances. L’Union européenne garantit un minimum de 20 jours comme en Belgique, en Hollande, en Angleterre ou en Italie. Pour la France, ce minimum est de 30 jours.

En Israël, le cumul des 10 jours de vacances garanti par la loi aux jours de fêtes juives, deux jours pour Rosh Hashanah, Yom Kippour, le premier et le dernier jour de Soukkot, de Pessah et de Shavouot, donne le chiffre de 18 jours avec de légères variations, le nombre de jours de vacances augmentant avec l’ancienneté.
Ce chiffre est de 34 jours pour l’Allemagne, de 35 jours au Danemark. En France, les congés payés durent 40 jours tandis que la Finlande est en première place avec 44 jours de vacances annuelles.*

Encore quelques chiffres

Le taux de chômage en Israël est actuellement de 8%.

L’âge minimum de travail est de 15 ans comme en Belgique.

Herzl dans son roman publié en 1902, Altneuland, Pays ancien, pays nouveau, imaginait un Etat où règnerait la justice sociale et où la journée de travail ne pourrait dépasser les sept heures. Le père du sionisme tenait tellement à cet idéal qu’il flanque le drapeau du pays à venir de sept étoiles dorées, symbole des sept heures quotidiennes de travail. Le pays est là, le rêve d’Herzl reste à réaliser ! à moins que ce ne soit parce qu’Israël est en perpétuelle construction, que les Israéliens doivent tellement travailler !

Heureusement qu’il y a le shabbat!

http://www.youtube.com/watch?v=P2Eky9thkpw

©Rachel Samoul

*Les données européennes proviennent d’une analyse de la société d’audit Mercer,