Emue par une publicité israélienne sur le Séder de Pessah

WhatsAppEmailPrintPartagez

C’est connu, j’ai la larme facile. C’est dans mes gènes. Les Samoul pleurent pour un rien. On parle d’amour, de liens familiaux. Je vois un enfant dans la rue courir vers sa grand-mère et me voilà la larme à l’oeil.  Mes enfants se moquent de moi régulièrement. Attention, Maman va pleurer. A l’école, aux fêtes de fin d’année,  ils me prévenaient, Maman, tu ne vas pas encore pleurer… Et je pleurais, quoi de plus émouvant que de voir ces bouts de chou se transformaient d’année en année.

Mais je crois que cette fois-ci, je me suis dépassée. Me voilà larmoyante… en regardant une publicité à la télévision israélienne pour un opérateur téléphonique. Je plante le décor. Quelques minutes avant le Séder de Pessah, le père de famille, chauffeur de taxi, téléphone pour avertir qu’il va être en retard. Sa femme soupire: A chaque fête, c’est toujours la même chose…

Je vous laisse découvrir la suite. C’est compréhensible même si vous ne parlez pas l‘hébreu

Et vous souhaite d’ores et déjà un excellent Seder de Pessah et de bonnes fêtes de Pâque et de Pâques, entourés de vos enfants et de vos amis.