Chansons de Tel Aviv

WhatsAppEmailPrintPartagez

Le jour de Yom Haatsamout, c’est la coutume pour la radio israélienne Galei Tsahal de faire le hit-parade des chansons de l’année. Cette année, le Jour de l’Indépendance étant sous le signe des 100 ans de Tel Aviv, 100 chansons ayant pour sujet Tel Aviv ont donc été soumises au verdict du public. Des chansons d’hier et d’aujourd’hui.

Ce sont les chansons nostalgiques, celles qui parlent de la Petite Tel Aviv, bâtie sur le sable, qui sont arrivées en tête du classement.

Ainsi, en seconde position de ce hit-parade autour de Tel Aviv, une magnifique chanson, Le jardin des sycomores, interprétée par une toute jeune Rika Zaraï!

 

Il persiste encore quelques figuiers sycomores dans les rues de Tel Aviv sur le boulevard Rotschild, ou sur la rue King Georges et les plus anciens sycomores sont dans le jardin entre le théâtre HaBima et le pavillon Helena Rubinstein.

Figuier sycomore à la Tahana, Tel Aviv

Et la chanson gagnante, une chanson écrite en 1973 avant la guerre de Kippour:
תנו לנו יד ונלך – עירית דותן Donnons-nous la main d’Irit Dotan

Donnons-nous la main
Et flânons dans la ville
qui embrasse la mer

Donnons-nous la main
Et regardons la grandir
dans les yeux des enfants