Le hit-parade de la chanson israélienne

WhatsAppEmailPrintPartagez

La veille de Rosh HaShana, le nouvel an hébraïque, deux radios israéliennes trés populaires, Galgalatz et Reshet Guimel organisent le hit-parade annuel de la musique israélienne. Ce sont les auditeurs qui votent.

Voici donc pour les lecteurs de Kef Israël le hit-parade de cette année:

Le chanteur de l’année pour les deux radios, c’est Eyal Golan, d’icône de la musique orientale, il est devenu symbole du consensus israélien  surtout depuis qu’il a chanté lors de la manifestation du 3 septembre 2011.

Unanimité aussi pour la chanson de l’année, il s’agit de La douleur des combattants d’Idan Hamadi que vous connaissez puisque je vous l’avez présenté voici quelques semaines

Le groupe de l’année pour les deux radios, c’est Miri Maïmon et Shimon Buskila

Par contre, deux chanteuses de l’année, Miri Messika pour Reshet Guimel

et Roni Daloomi pour Galagalatz

La découverte de l’année, c’est Idan Hamadi pour Reshet Guimel et Nathan Goshen pour Galgalatz.

 

Allez, encore une fois, Shana tova. A l’occasion, je vous livrerai le hit-parade personnel de Kef Israël.