Mes 10 livres israéliens préférés de la décennie

WhatsAppEmailPrintPartagez

Dernier mardi de l’année 2010! Dans mon projet Mes 10 …israéliens préférés de la décennie, voici les livres. Je n’ai pris en compte que les livres qui avaient été traduits lors de cette première décennie du XXIème siècle. Je dois dire que j’ai eu un mal fou à faire cette liste.  En effet, grâce au Salon du livre 2008 à Paris où la littérature israélienne était à l’honneur, de nombreux livres israéliens ont été traduits, tant des classiques comme Agnon, le prix Nobel de littérature israélien ou des nouveaux venus comme Ron Leshem et j’en ai lu beaucoup.

1. Agnon, A la fleur de l’âge, trad. par Laurent Shuman, Gallimard, 2003

2. Aharon Appelfeld, Histoire d’une vie, roman, trad. par Valérie Zenatti, L’Olivier, 2004 ; Points poche, 2008

3. Gabriela Avigur-Rotem, Canicule et oiseaux fous, roman, trad. par Ziva Avran et Arlette Pierrot,  Actes Sud, 2006

Détails sur le produit

4. Yehoshua Kenaz, Infiltration, trad. par Rosie Pinhas-Delpuech, 10/18, 2006

5. Etgar Keret, Crise d’asthme,  trad. par Rosie Pinhas-Delpuech, Actes Sud, 2002, Babel n°703

6. Ron Leshem, Beaufort,  trad. par Jean-Luc Allouche, éd. du Seuil, 2008

7. Esther Orner, Une année si ordinaire, Metropolis, 2004

8. Amos Oz, Une histoire d’amour et de ténèbres, trad. par Sylvie Cohen, Gallimard, 2004 ; Folio n°4265, 2005

9. Zeruya Shalev, Mari et femme, trad. par Laurence Sendrowicz, Gallimard, 2001

10. A.B. Yehoshua, La Mariée libérée,  trad. par Francine Lévy & Clarisse Cohen, Calmann-Levy, 2003 ; Le livre de poche n° 30396, 2005

Je ne suis pas satisfaite. Je vais donc tricher un peu, il y a trop de livres que j’ai aimé, voilà encore une liste de 10 livres israéliens:

1. Meir Shalev, Le Pigeon voyageur, trad. par Katherine Werchowski, Editions des Deux Terres, 2009

2. Yoram Kaniuk, Le dernier Berlinois, Fayard, 2003

3.  Benny Barbash, My first Sony, Zulma, 2008

4. Alona Kimhi, Suzanne la pleureuse, trad. par Rosie Pinhas-Delpuech, Gallimard, 2003

5. Orly Castel-Blum, Textile, trad. par Rosie Pinhas-Delpuech, Actes sud, 2008

6. Eshkol Nevo,  Quatre maisons et un exil,  trad. par Raïa Del Vecchio,  Gallimard, 2008

7. Amir Gutfreund, Les gens indispensables ne meurent jamais,  trad. par Katherine Werchowski, Gallimard, 2007

8. Boris Zaidman, Hemingway et la pluie des oiseaux morts, trad. par Katherine Werchowski, Gallimard, 2008

9. Sayed Kashua, Et il y eut un matin,  trad. par Sylvie Cohen et Edna Degon,  L’Olivier, 2006

10. David Grossman, L‘enfant zigzag, trad. par Sylvie Cohen, Seuil, 2004, Points poche n°1184, 2008

C’est incroyable mais j’ai beaucoup aimé aussi:

Savyon Liebrecht, Un toit pour la nuit, nouvelles, trad. par Joëlle Marelli, Fabienne Bergmann et Arlette Pierrot et Ziva Avran, éd. Buchet Chastel / Caractères, 2008

Bon, c’est pas sérieux, je ne vais tout de même pas recommencer une troisième liste!

Je vous souhaite donc pour cette année 2010 de lire beaucoup de bons livres. Bonne année!

Lire aussi Mes 10 coups de coeur israéliens de la décennie

et Mes 10 musiciens israéliens de la décennie