La Maison Bialik

WhatsAppEmailPrintPartagez

L’opération עופרת יצוקה, Plomb fondu, Plomb durci ou Coulée de plomb a commencé pendant la fête de Hanoucca.

Le terme Plomb fondu vient d’une chanson  que le poète Bialik a écrit sur Hanoucca intitulée En l’honneur de Hannouca.

L’une des strophes dit:

Mon maître m’a offert une toupie

Une toupie de plomb coulée

Savez-vous en quel honneur?

En l’honneur de Hanouka

En l’honneur des 100 ans de Tel Aviv, la maison Bialik a été complètement rénovée. Une petite merveille au coeur de la ville, au 22 rue Bialik.

IMG_2599

Haïm Nahman Bialik, surnommé le poète national est né en Ukraine en 1873, passe la plus grande partie de sa vie à Odessa et à Berlin. Il écrit en hébreu de nombreux recueils de poésie. Il est à la poésie hébraïque ce qu’Eliézer Ben-Yehouda est au renouveau de la langue hébraïque parlée.

Il arrive finalement à Tel Aviv en 1924 où  il est accueilli en grande pompe par Meïr Dizengoff, le premier maire de Tel Aviv qui annonce que la rue où le poète a décidé de construire sa maison porterait son nom.

L’architecte Joseph Minor édifie la  maison dans un style éclectique, le style de la toute jeune Tel Aviv de l’époque, mélange d’éléments architecturaux d’Orient et d’Occident.

Dans la maison, il y a une magnifique horloge offert au poète par un de ses admirateurs. Les chiffres des heures sont des lettres hébraïques et à chaque heure, l’horloge jouait l’air de l’HaTikva, l’Espoir qui n’était pas encore l’hymne national israélien puisque nous sommes avant la création de l’Etat.

Si vous êtes tendu en ce moment, allez faire une visite à la Maison Bialik, c’est un havre de paix.

Maison Bialik,

22 rue Bialik

Tel: 03-5254530