QassamCount sur Twitter

WhatsAppEmailPrintPartagez

C’est Dan Peguine (mon fils!) qui m’a introduit aux joies du média social. D’abord Facebook, il y a un an et demi, lorsqu’il créait avec Yaël Honesty Box, une application de Facebook qui permet d’envoyer des messages anonymes.
qassamcount1

Aujourd’hui, grâce à lui,  je connais  TWITTER, un site de microblogging qui se développe à l’allure grand V. En 140 caractères, vous pouvez dire ce que vous êtes en train de faire, quel article vous lisez, vous pouvez aussi faire passer des messages brefs et précis. Une façon rapide et pratique de communiquer avec un réseau de personnes partageant les mêmes centres d’intérêt.

Dan, avant même l’opération israélienne Plomb fondu, s’est rendu compte que peu de personnes parmi ses amis non-israéliens savaient que des Kassams étaient tirés quotidiennement de Gaza sur Sdérot et le Néguev. Il a eu l’idée d’utiliser Twitter pour signaler chaque Qassam qui tombe sur le territoire israélien, en temps réel. Il a donc créé QassamCount. Cette initiative lui a valu un article en hébreu dans Walla.

On peut suivre aussi sur Twitter des témoignages d’Israéliens qui habitent dans le Sud et qui font partager leur expérience.

La crise actuelle a conduit au développement de Twitter et du media social en Israël. Ce matin, c’est sur QassamCount que j’ai vu qu’hier plus de 80 roquettes ont été tirées sur Israël, trois personnes ont été tuées dont une femme à Ashdod, à 35 km de Tel Aviv pour ceux qui ne connaissent pas la géographie d’Israël.