Dilemme israélien

WhatsAppEmailPrintPartagez

Depuis le début de la réaction de l’armée israélienne aux tirs incessants du Hamas sur la population civile du sud d’Israël, j’ai un dilemme. Dois-je continuer à écrire sur mon blog, comme si de rien n’était, sur les bons restaurants de Tel Aviv, les expositions et la vie culturelle en Israël et rester fidèle à mon projet ou rendre compte des événements ici, compter le nombre de Qassam sur Sdérot et maintenant de roquettes de type Grad à portée beaucoup plus longue qui tuent et blessent des civils à Ashkelon ?

Ce n’est pas seulement mon dilemme mais le dilemme de tous les Israéliens en temps de guerre.

Faut-il arrêter de vivre parce qu’il y a la guerre dans le nord, le sud ou des attentats à Jérusalem et Tel Aviv?

Le choix des Israéliens est le choix de la vie parce qu’il faut travailler, rire et distraire les enfants pendant les vacances.  C’est une impression bizarre, continuer à vivre normalement alors que rien n’est normal.

Et c’est ce que je continuerai à faire tout en vous donnant de temps en temps mes impressions sur la situation, vue de Tel Aviv, à 64 km d’Ashkelon.

Je vous conseillerai cependant un blog fait par des adolescents du Sud d’Israël sur leur vie quotidienne sous les roquettes, en hébreu. http://joinmylife.co.il/ Rendez-leur visite si ce n’est que pour les encourager.