Chrismukkah, quand Noël et Hanouka se rencontrent

WhatsAppEmailPrintPartagez

Cette année, la fête de Noël coïncide avec l’allumage de la première bougie de Hanouka. Une occasion pour vous parler de Chrismukkah. Ce mot-valise construit sur Christmas et Hanouka (d’ailleurs, en anglais on ne dit pas mot-valise mais portmanteau !) a été popularisé dans la série télévisée américaine Newport Beach (The O.C.) diffusée de 2003  à 2007 où le personnage de Seth Cohen met le concept en lumière en expliquant, qu’étant issu d’un mariage mixte, un père juif et une mère protestante, il se doit de célébrer les deux fêtes.

Aux Etats-Unis, il est « de tradition » pour les Juifs de manger chinois et d’aller au cinéma le soir de Noël mais cette année 2016, ils pourront allumer la première bougie, chanter les chansons de Hanouka, manger des latkes et des soufganiot et se sentir en fête comme leurs voisins chrétiens. La fête de Hanouka durera du soir du 24 décembre au soir du 1er janvier 2017.

Hanoucca célèbre la victoire des Maccabées sur l’armée du roi grec Antioche IV au deuxième siècle avant notre ère qui voulait empêcher les Juifs de pratiquer leur religion et qui désirait leur assimilation à la culture grecque. On allume pendant huit jours des bougies sur la hanoukia, une le premier jour, deux le second et ainsi de suite en souvenir du miracle de la fiole d’huile.  Une quantité d’huile à peine suffisante pour une journée brûla pendant huit jours dans le Temple de Jérusalem.

Comme toutes les autres années, la date hébraïque de Hanouka est le 25 du mois de Kislev qui tombe cette année dans le calendrier grégorien, le 24 décembre,  donc la nuit de Noël. et toutes les autres années, une date entre novembre et fin décembre, selon les aléas du calendrier luni-solaire. L’année prochaine, Hanouka, ce sera le 12 décembre.
Chrismukkah est-il une sorte d’assimilation, un paradoxe alors que Hanouca célèbre justement la lutte contre l’assimilation spirituelle, un syncrétisme bienvenu ou juste une façon de célébrer ensemble la lumière et l’espoir ? A chacun d’en décider.

Joyeux Noël, bonnes fêtes de Hanouka, Merry Chrismukkah et pourquoi pas excellent Noëlouka ou Hannouel !

Les illustrations proviennent du site MixedBlessing.com

fullsizerender-34

fullsizerender-33

fullsizerender-30
Et pour se faire plaisir des chants de Noël en yiddish !