Lettres et miel

WhatsAppEmailPrintPartagez

Mon ami Frédéric de Bruxelles a laissé un commentaire sur mon billet Ma grand-mère et les gâteaux de Pourim. Il y souligne le lien entre lecture et cuisine. Sa grand-mère, paralysée, ne faisait pas de gâteaux mais lui lisait des livres avec gourmandise. Par association d’idées,  je me suis souvenue de cette coutume qui consistait à faire lécher aux enfants juifs, au premier jour de leur apprentissage de la lecture, des lettres hébraïques préalablement trempées dans du miel.

Shlomo Bar, le chanteur de l’Habrera Hativit, un groupe formé en 1977, le précurseur de la musique du monde en Israël, chante cette merveilleuse coutume. Les paroles sont de Yehoshua Sobol, l’un de plus importants hommes de théâtre d’Israël.

La chanson, אצלנו בכפר טודרא, Chez nous au village de Toudra,  qui se trouve dans les montagnes de l’Atlas…: