Leonard, un Cohen à Tel Aviv

WhatsAppEmailPrintPartagez

telavivposter

מה טובו אוהליך יעקב, משכנותיך ישראל Nombres 24, 5 Qu’elles sont belles, tes tentes, ô Jacob! Tes demeures, ô Israël! C’est par ses paroles que Leonard Cohen a débuté son concert à Tel Aviv dans le stade de Ramat Gan.

C’était prodigieux. j’en suis encore toute émue comme je crois les 50 000 personnes présentes.

Dance to the end of love, Love me, Chelsea Hotel, Suzanne, If it be your will, I’m your man, First we take Manhattan, The Partisan, Gypsy Wife, Everybody Knows, Take this waltz… Trois heures et cela aurait pu continuer toute la nuit.

Deux grands écrans de chaque côté de la scène avec en sous-titres la traduction des chansons en hébreu. Des jeux de lumière très élégants. Des musiciens et des chanteuses excellents.

Avec son chapeau Fedora, son costume impeccable, sa démarche souple, sa voix grave, sa diction incomparable, son anglais magnifique, sa classe, sa poésie, Leonard Cohen a subjugué un public déjà conquis.

Leonard Cohen a parlé de paix et a rendu hommage au Parents Circle, une association de familles endeuillées palestiniennes et israéliennes. Les 2 millions de dollars de recettes du concert alimenteront un Fund for Reconciliation, Tolerance and Peace.

Les spectateurs attentifs pourront découvrir dans la foule l’écrivain israélien David Grossman et le caricaturiste Michel Kichka.

La pemière partie était excellente mais c’est à la seconde partie après un Hallelujah à donner des frissons que le concert a changé de dimension. J’étais venue écouter un artiste que j’aime beaucoup et j’ai en fait assisté à une expérience mystique. Il m’a semblé que Leonard Cohen par sa musique reliait le monde d’en-Haut, au monde d’en-bas.

Leonard est un Cohen, un descendant des prêtres qui officiaient dans le Temple à Jérusalem.

Leonard Cohen a béni les 50 000 personnes de son public en prononçant la bénédiction des Cohanim,  ברכת הכהנים la bénédiction des prêtres, les doigts joints et séparés, l’index et le majeur d’une part, l’annulaire et l’auriculaire de l’autre:

Que l’Eternel te bénisse et te préserve
Que l’Eternel t’éclaire de Sa face et te soit favorable
Que l’Eternel tourne Sa face vers toi et te donne la paix

יְבָרֶכְךָ יהוה וְיִשְׁמְרֶךָ:
יָאֵר יהוה פָּנָיו אֵלֶיךָ וִיחֻנֶּךָּ:
יִשָּׂא יהוה פָּנָיו אֵלֶיךָ וְיָשֵׂם לְךָ שָׁלוֹם

D’ailleurs, La Souris de la Ville, le supplément culturel du journal HaIr a intitulé sa page de couverture:

Leonard Cohen inaugure Yom Kippour

1leo

Je vous recommande  cet excellent article sur la tournée de concerts de 2008

et ce site en anglais Cohencentric dont est tirée la photo du poster.

Shabbat Shalom et Gmar Hatima tova