Israël au temps du coronavirus – lundi 9 mars

WhatsAppEmailPrintPartagez

Vont-ils mettre en quarantaine tous les Israéliens qui rentrent de l’étranger et de ce fait fermer totalement le pays ? C’est une décision qui doit tomber au cours de la journée ou dans les jours prochains.

L’aéroport est déjà presque vide et certains l’utilisent comme décor à leur déguisements comme cette charmante famille :

 

Je trouve la ville calme pour une veille de Pourim, je me demande si plus de personnes jeûnent pour le jeûne d’Esther et mettent encore plus d’intention quand elles chantent Anenou : Réponds-nous en ce moment et en ce temps car nous sommes en grande détresse. Mais il ne faut pas embrasser les mezuzot, une recommandation du grand rabbin d’Israël David Lau, afin d’éviter de propager le virus. Par contre, la netilat yadaïm, l’ablution des mains est bienvenue. Se laver les mains est pour les Juifs une injonction religieuse. On se lave les mains en disant une bénédiction, au réveil le matin, avant de manger, après avoir mangé, avant la prière. On se lave aussi les mains après avoir touché ses chaussures, s’être rasé ou coupé les cheveux ou les ongles, après avoir fait ses besoins. Et en sortant d’un cimetière.

Depuis hier soir, nous savons qu’il y a 39 cas en Israël. La plupart sont des personnes qui sont revenues de l’étranger mais un cas pose souci car il n’est pas sorti du pays. Une enquête épidémiologique est en cours.

En France, 1209 cas et 19 décès.

Les Israéliens font toujours preuve de créativité et d’humour dans leurs déguisements comme cette jeune fille déguisée en mariée avec au bras une effigie du fiancé et la légende : Le fiancé est en quarantaine

Et comme chaque Pourim, Aviram Carmeli arpente les rues de Tel Aviv, cette fois-ci déguisé en chat sur un Rumba.

Joyeux Pourim malgré tout et que les courageux qui iront à la synagogue ce soir agitent avec encore plus de ferveur leurs crécelles quand ils entendront le nom d’Haman qui a cette année pris la forme du coronavirus.

Lire aussi :

Israël au temps du coronavirus – Dimanche 8 mars