5 versions de la prière Anenou, Réponds-nous

WhatsAppEmailPrintPartagez

10917963_10152481725860836_8472423135634051009_o

A l’occasion de jeûnes, on dit la prière :

עננו Anenou, Réponds-nous

Voici 5 versions de cette prière poignante :

 

1. David D’Or et Patrick Sabbag

2. Suivant le rite tripolitain

3. Version ashkénaze du chantre Helgot

4. Meir Banai

5. La version pas du tout orthodoxe et tellement désespérée de Gabriel Belhassen.

La traduction du rabbin Elie Munk :

Réponds-nous, H’, réponds-nous en ce moment et en ce temps car nous sommes en grande détresse. Ne détourne pas ta face de nous et ne repousse pas nos supplications car tu es, H’, un dieu miséricordieux et clément, répondant à l’heure de détresse, délivrant et sauvant à chaque heure de calamité [ainsi qu’il est dit] « Mais ils crièrent vers H’ dans leur détresse, il les fit sortir de leurs angoisses ». Béni sois-tu, H’, qui répond à l’heure de détresse.