7 versions de Hine ma tov ou ma naïm

WhatsAppEmailPrintPartagez

Hine ma tov ou ma naïm est le premier verset du psaume 133, l’un des quinze psaumes (120 à 134) appelés Cantiques des degrés שירי המעלות shirei hama’alot car ils commencent tous par les mots Shir hama’alot : Ah! qu’il est bon, qu’il est doux à des frères de vivre dans une étroite union.



http://www.sefarim.fr/

J’ai retrouvé des interprétations très sympathiques de ce psaume :

  1. Par Harry Belafonte, en 1960

2. Ici interprétée en 1965 par Dalida

3. En 1968, par Rika Zaraï

4. Dans un style différent, Avraham Fried !

5. Dans le film de 1977 « Raid sur Entebbé« 

6. Un document incroyable, Mena’hem Mendel Schneerson, le Rabbi de Loubavitch, le 23 septembre 1982 à Brooklyn

7. Et pour finir, une chanson inspirée par le psaume qui souligne le lien entre nous tous : שבט אחים ואחיות, Une tribu de frères et de soeurs. Elle est interprétée par beaucoup de chanteurs israéliens :

Ania Buckstein, Avraham Tal, Esther Rada, Beni Saharoff, Dudu Aharon, David Broza, Dikla, Dana Berger, Dani Robas, Harel Skaat, Hanan ben-Ari, Yardena Arazi, Lea Shabbat, Lior Narkis, Moki, Mosh Ben-Ari, Miri Mesika, Marina Maximilian, Nasrin, Subliminal, Static et Ben-El, Ivri Lider, Idan Raichel, Kobi Oz, Kobi Aflalou, Roni Dalumi et Shimon Buskila.

On note aussi à la fin de la vidéo la participation du Président de l’Etat d’Israël Reuven Rivlin.

La musique est d’Idan Raichel et les paroles de Doron Medalie (l’auteur de Toy, la chanson grâce à qui Netta Barzilai a remporté le concours de l’Eurovision en 2018) et avec La chanson a été réalisée pour obtenir des dons pour l’organisation S.A.H.I

Comme c’est bon, comme c’est doux !