Yehouda Poliker chante David Grossman

WhatsAppEmailPrintPartagez

Une magnifique chanson écrite par David Grossman

Les paroles sont de David Grossman et la musique de Yehuda Poliker

קצר פה כל כך האביב

צר וחטוף ושובר את הלב
לחשוב שהוא תכף ידעך
מבטו רק נפקח
אך התחיל ללבלב
רק ניתן לי ותכף נלקח

Trop court ici le printemps

Si court et fulgurant qu’il fend le coeur
Penser que bientôt il s’éteindra
Son regard venait juste de se dessiller
Que déjà il fleurissait
A peine me fut-il donné qu’il me fut repris.
(traduit par Esther Orner)

David GrossmanPour moi, c’est une chanson sur la vie, pleine, épanouie et sur la perte. Je me suis adressé à Yehuda Poliker parce qu’il porte en lui, tant dans sa voix que dans sa personnalité, une combinaison puissante et émouvante de douleur et de joie de vivre

Le fils de David Grossman, Uri, a été tué lors de la Seconde Guerre du Liban. Ouri avait 20 ans.