Soufganiot, beignes et beignets pour Hannoucah!

WhatsAppEmailPrintPartagez
Bientôt Hanouca!
Les pâtissiers d’Israël sont très occupés à préparer l’aliment-phare de cette fête dans le pays, la soufgania, סופגנייה
On mange des beignets, ces aliments trempés dans l’huile, pour commémorer le miracle de la fiole d’huile de Hanoucca.

En Israël, la soufgania traditionnelle est:
un beignet fourré à la confiture rouge saupoudré de sucre glace.
La soufganiya est huileuse, – je ne saurai dire combien de soufganiot, sont frites dans le même bain d’huile; la confiture n’a rien à voir avec celles de nos grands-mères, – je ne saurai dire à base de quel fruit, tant cette confiture a un goût industriel; la soufgania est salissante, l’huile graisse les doigts, la confiture dégouline et le sucre glace vient se fixer sur les vêtements et la soufgania est calorique, les estimations varient entre 350 à 500 calories pour un beignet!
Pourtant elle reste très populaire chez les Israéliens bien que cette soufgania traditionnelle ait été revisitée ces dernières années et ressemble de plus en plus à un donut américain avec une variété infinie de garniture.
Avant la cuisson

Avant la cuisson

IMG_3206

Après..

Après..

Le mot Soufgania dériverait du mot grec spongos qui signifie éponge, et qui a donné sponge en anglais, ou spugnia en Italien.

Un comble lorsque l’on sait que la fête de Hannouca commémore la victoire des Maccabim sur les Grecs justement!

Quoique on pourrait aussi traduire le mot soufgania par pet-de-nonne!

Mais savez-vous que le mot beignet vient du mot beigne, une beigne, une bosse à la tête, qui par extension, signifie aujourd’hui le coup ou la gifle qui peut provoquer cette bosse qui à la forme d’un beignet. D’ailleurs, au Québec, un beigne est un beignet.

Non, non, ne croyez surtout pas qu’avant d’écrire ce billet, j’ai consommé trop de ce beignet, de cette soufgania au melon et à la vodka!

Soufganiot à la vodka!

A la vodka

Bonnes fêtes de Hannouca!

Et vous, ne faites pas de chichis, dites-moi quels soufganiot, beignes ou beignets, vous préférez.

Lire aussi un texte écrit pour Hannouccah en décembre 2006, toujours d’actualité:

Miracle de Hannoucca, chameaux volants et soufganiot diététiques