Vendredi après-midi en Israël

WhatsAppEmailPrintPartagez

En Israël, le vendredi est une journée particulière. La plupart des gens ne travaillent pas mais les banques, la poste ouvrent leurs portes le matin tandis que les magasins, les coiffeurs, les cafés, les marchés sont ouverts jusque vers 15h00. C’est une journée pour les courses, pour rencontrer les amis, pour se faire plaisir. L’une des caractéristiques de ce jour est l’achat des journaux du shabbat. Je n’ai pas pesé les journaux et leurs suppléments du week-end mais je pense qu’ils doivent peser lourds. En ce moment, surtout. Ainsi, les Israéliens, le vendredi, se déplacent avec  un sac en plastique au bout du bras avec à l’intérieur leur dose d’informations, comme, disons, les Français se promèneraient avec leurs baguettes sous le bras.

img_1569

Pour ceux qui respectent le Chabbat, il y a une tension encore plus grande. Il faut préparer les repas du Shabbat, laver la maison, pour que tout soit fin prêt à temps pour accueillir ce jour sanctifié.

Et pour tous, doucement, en même temps que le soleil perd de son intensité, la ville s’apaise, le brouhaha s’estompe, et au moment du coucher du soleil, vers 17h00, un moment de paix: Shabbat Shalom!

Et moi, qui suis restée, cette semaine, désespèrement liée à mon ordinateur pour traquer les nouvelles, moi qui suis droguée à Facebook, à Tweeter, à QassamCount, à Skype, à mon G-mail, à Ynet,  à tous les sites d’information en anglais, en hébreu, en français, je vais éteindre mon ordinateur et………………………………………aller lire mon journal!