Louise Bourgeois au Musée de Tel Aviv

WhatsAppEmailPrintPartagez

Louise Bourgeois : Twosome

Commissariat : Suzanne Landau et Jerry Gorovoy

Du 8 septembre 2017 au 20 janvier 2018

Musée d’Art de Tel Aviv

L’Institut français d’Israël s’associe au Musée d’Art de Tel Aviv pour présenter, pour la première fois en Israël, une exposition monographique consacrée à l’artiste franco-américaine Louise Bourgeois, l’une des artistes les plus brillantes et influentes du 20ème siècle. 

Louise Bourgeois (1911-2009), artiste majeure du  20ème siècle, a laissé derrière elle un travail considérable, nourri de souvenirs d’enfance et d’émotions subjectives, et se déployant sous de multiples formes (sculptures, installations, dessins, objets). Après une reconnaissance tardive, elle a influencé un très grand nombre d’artistes. Son œuvre s’étend sur sept décennies mais c’est lors d’une rétrospective qui lui est entièrement consacrée au Musée d’Art Moderne de New York en 1982 – une première pour une femme ! – que son travail se fait connaître et prend une ampleur internationale. Elle ne cessera alors de fasciner une audience toujours plus large, jusqu’à sa mort survenue en 2009 à l’âge de 98 ans.

Pour la première fois en Israël, une exposition monographique est consacrée à l’œuvre de Louise Bourgeois. Présentée du 8 septembre 2017 au 20 janvier 2018, cette exposition exceptionnelle occupe tout le niveau inférieur du bâtiment Herta et Paul Amir du Musée d’Art de Tel Aviv. Les œuvres proposées s’articulent autour du thème du couple et de la dualité, et incluent d’imposantes sculptures, mais aussi des peintures et des dessins, permettant de suivre les étapes les plus marquantes de sa carrière artistique. L’exposition comprend notamment l’œuvre monumentale réalisée en acier Spider Couple (2003), emblématique du travail de l’artiste, la célèbre sculpture Fillette (1968), forme phallique aux interprétations multiples, ou encore Passage dangereux (1997), œuvre centrale de la très conséquente série des Cellules. Événement de l’exposition, la sculpture Twosome créée en 1991, révélée la même année lors d’une exposition au MoMA à New York, n’a été exposée qu’en de très rares occasions. L’œuvre se compose de deux grands containers métalliques inondés d’une lumière rouge et imbriqués l’un dans l’autre par une action mécanique. Alors qu’on penserait à une œuvre à connotation sexuelle, Louise Bourgeois veut y voir le portrait d’une relation mère/enfant.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 7 septembre à 20h30 et sera précédé à 19h d’une conférence de Marie-Laure Bernadac, conservateur général honoraire du patrimoine, anciennement conservatrice au Musée Picasso et au Centre Pompidou à Paris. Marie-Laure Bernadac a écrit plusieurs livres de référence sur Louise Bourgeois et a organisé trois expositions sur son travail, dont la dernière au Centre Pompidou en 2008. La conférence, organisée en partenariat avec l’Institut français d’Israël, portera sur le thème du couple et de la dualité dans l’œuvre de Louise Bourgeois et sera suivie d’une conversation en anglais avec Jerry Gorovoy, co-commissaire de l’exposition.

Le documentaire « Louise Bourgeois : l’araignée, la maîtresse et la mandarine » de la réalisatrice américaine Marion Cajori, sera projeté le 8 septembre à 11h30, jour de l’ouverture de l’exposition.