Sept portraits de la reine Esther

WhatsAppEmailPrintPartagez

Esther est l’héroïne principale de la fête de Pourim et du Rouleau d’Esther que l’on lit le 14 adar. C’est elle qui en plaidant la cause du peuple juif auprès du roi Assuérus de Perse va sauver les siens d’un massacre suite aux machinations du vizir Haman.

Personnage biblique féminin, elle a inspiré de nombreux peintres. Voici sept peintures d’Esther au cours des siècles, de l’Italie à la Hollande, de l’Angleterre à la France.

  1. Esther,  Fresque d’Andrea del Castagno, 1450, faisant partie de la série Hommes et femmes illustres (serie degli Uomini e donne illustri ), un ensemble de fresques peintes  de 1449 à 1451 dans une loggia d’une villa des alentours de Florence. Cette Esther a l’air courageuse et déterminée.

330px-Ester-Castagno

 

2. L’évanouissement d’Esther par Le Tintoret, 1548. Une Esther émotive qui se sent mal lorsqu’elle se présente devant le roi Assuérus.

Tintoret_Esther-Assuerus_RoyalColl400

3. Le Festin d’Esther avec Aman et Assuérus de Rembrandt, 1660. Une Esther en grande pompe. (voir aussi Rembrandt et Pourim)

rembrandt esther

4. Esther et Mardochée. Tableau d’Aert de Gelder, 1685. Une Esther attentive aux paroles de Mardochée.

330px-Aert_de_Gelder_004

5. La Toilette d’Esther ou Esther se parant pour être présentée au roi Assuérus, 1841, de Théodore Chassériau, un disciple d’Ingres. Une Esther dénudée et sensuelle.

estherchassériau

 

6. En 1878, La reine Esther, du peintre anglais Edwin Long qui me parait être quelque peu résignée.

QueenEstherEdwinLong

 

7. En 1960, une lithographie de Marc Chagall. Une Esther aérienne et spirituelle. En bas, c’est Mardochée qui semble inquiet pour sa protégée.

estherchagall

Quelle reine Esther préférez-vous ?