Ana Be Coah, אנא בכח, à la synagogue et à la radio

WhatsAppEmailPrintPartagez

Ana Becoah אנא בכח est un poème attribué au Rabbi Nechunia Ben Hakana, un Tanna, un sage ayant vécu dans la seconde moitié du Ier siècle de notre ère. Ce piyut a été ajouté à la liturgie de la synagogue.

Il est composé de 7 lignes de chacune 6 mots. D’après la tradition kabbalistique, les initiales de ces quarante-deux mots formeraient l’un des noms de Dieu.

En 2006, le chanteur Ovadia Hamama a adapté ce poème. Il est entré dans le hit-parade  et est devenu très populaire en Israël.