Comment mangez-vous votre cottage israélien?

WhatsAppEmailPrintPartagez

Bientôt Shavouot en Israël, la fête des semaines (7 semaines depuis Pessah) qui commémore le don de la Torah au peuple d’Israël.

Il est de coutume pour cette fête de faire un repas à base de produits laitiers et le produit laitier israélien par excellence, c’est le cottage!

A l’origine, le fromage cottage est américain. Pourtant, le cottage est devenu une denrée typiquement israélienne, l’un des produits laitiers le plus vendu en Israël.

 

Cottage à Tel Aviv

Cottage à Tel Aviv

Pour ma part, je le trouve délicieux et je ne lui ai jamais trouvé d’équivalent ni en France, ni en Belgique, ni en Angleterre, ni même aux Etat-Unis.
La formule israélienne du cottage cheese a été développée dans les années 1950 pour les laiteries Tnuva par Israel Stauber (Sa formule est restée secrète comme celle de Coca-Cola et se trouve sous bonne garde dans l’un des coffres des laboratoires de Tnuva) et est restée pratiquement inchangée depuis. Bien qu’aujourd’hui, il existe un cottage à 5%, à 3%, dernièrement à 1% et aussi un Cottage Bio et que les laiteries concurrentes Tara et Stauss en produisent aussi.

J’ai demandé à quelques amis s’ils aimaient le cottage et de quelle façon il le mangeait:

  1. Dan Peguine pense qu’il est si bon parce que les grumeaux sont plus fins, que le tout est moins liquide et qu’il y a la juste pointe d’acidité adéquate. Son préféré le 3% de Tnuva. Il mange un pot à la petite cueillère en 3 minutes et il est incapable d’en manger un entamé ou de ne manger que la moitiè du pot.
  2. Nathalie Gruffy le mange à la cuillère ou sur un cracker. Ce qu’elle préfère, c’est la première mousse. Un délice.
  3. Anabelle le pose délictement sur un oeuf brouillé.
  4. Jacques Bitton en congèle 4 pots à chacun de ses voyages en Israël pour les ramener en France.
  5. Esther Orner le consomme sur une tartine avec au-dessus un peu de confiture de fraises.
  6. Charles se souvient qu’il le mangeait sur une tranche de pain préalablement tartinée de pâte de chocolat Hashahar (un autre produit iconique israélien, j’y reviendrai!)
  7. Mes épiciers du Kerem Hateimanim, du quartier yéménite près du Shouk HaCarmel, Avi et Oren, en ont été gavés quand ils étaient petits et sont incapables d’en manger, seulement de le vendre!

Et vous, vous le préférez comment?

Hag sameah!