Elections en Israël et chauffeurs de taxi

WhatsAppEmailPrintPartagez

L’hiver est arrivé en Israël: la mer est démontée, les rafales de vent sont violentes, il pleut.

Ce matin, je suis donc allée en taxi à un rendez-vous pour une interview de Ron Huldaï dans un café de Ramat-Aviv, dans le nord de Tel Aviv. Le chauffeur de taxi m’a immédiatement posé la question:

Pour qui allez-vous voter?

En Israël, ce n’est pas une question taboue.

Je lui ai répondu que j’hésitais encore.

Pendant tout le trajet, il m’a vanté les mérites de Benjamin Netanyahou.

Mon rendez-vous terminé, j’ai pris un autre taxi pour me rendre à Givataïm.

Le chauffeur de taxi m’a posé la même question que le précédent, je lui ai donné la même réponse. Il m’a expliqué les raisons  pour lesquelles il fallait voter Tzipi Livni.

Pour revenir chez moi, dans le sud de Tel Aviv, nouveau taxi.

Cette fois-ci, c’est moi qui lui ai posé la question.

Il m’a répondu: Ehoud Barak en argumentant son choix.

J’ai eu droit à une petite leçon de démocratie israélienne par des chauffeurs de taxi.

Rentrée à la maison, j’ai profité d’une petite éclaircie pour aller voter à pieds.

Anaël m’a accompagnée et elle a été toute fière de glisser mon bulletin de vote dans l’urne. Moi aussi, j’étais très heureuse de voter même si en rentrant, nous nous sommes mouillées.

A 14h00, heure israélienne, le taux de participation était de 34%.

A 16h00, il était de 42%.

A 18h00, il avoisinait les 50%.

A 20h00, ils étaient 59,7%.

Les bureaux de vote ferment leurs portes à 22 heures.

Premières estimations, c’est le deuxième chauffeur de taxi qui a gagné.

Tsipi Livni 30 Bibi Netanyahou 28 Avigdor Lieberman 15 Ehud Barak 13

11 février, 7h00, le premier chauffeur de taxi a gagné aussi semble-t-il.

LIvni 28, Bibi 27, Lieberman 15, Barak 13,  Shas 11 et il reste à compter les voix des soldats…

On entend de plus en plus en plus qu’il faut changer le système électoral…..

IMG_2604