De l’amour dans les rues de Tel Aviv

WhatsAppEmailPrintPartagez
  • C’est une statue qui se trouve en bord de mer dans le parc Charles Clore au sud du Dolphinarium à Tel Aviv. Elle a été réalisée en 1989 par Ilan Averbuch et s’intitule « L’Harpe, la mer et le vent doux ». Elle est en bois, en fer et en pierre. Elle fait penser à un coeur brisé.

  • C’est une porte dans l’une des petites rues du Kerem HaTeimanim près du Shouk HaCarmel

  • Toujours dans le Kerem Hateimanim, le Vignoble des Yémenites, un mur de coeurs devenu emblématique de la ville

  • C’est un graffiti dans la rue Shabazi à Neve Tsedek à Tel Aviv. Oui, nous avons confiance en l’amour !

  • C’est une voiture stationnée dans une rue de Florentine au sud de Tel Aviv. Des coeurs, des coeurs et encore des coeurs !

Avec tout mon amour !