Cinq chansons inoubliables de Méir Banaï

WhatsAppEmailPrintPartagez

img_7467

Le chanteur Méïr Banaï nous a quittés le 12 janvier 2017. Il avait 55 ans.  Que son souvenir soit source de bénédiction.

Le monde de la musique en Israël est en deuil et pas seulement. Le chanteur n’avait pas sorti d’album depuis 2007 – c’était son dixième album – mais ses chansons sont ancrées dans la mémoire collective israélienne.

Son dernier album Shma Koli, שמע קולי, Entends ma voix était un album de prières.

On ne le voyait peu en public parce qu’il était très timide. Il faisait pourtant partie de la célèbre famille Banaï, neveu du chanteur et acteur Yossi Banaï, frère d’Eviatar Banaï, chanteur lui-aussi – il a d’ailleurs écrit la chanson Eviatar, mon petit frère -, et d’Orna Banaï, actrice. Il était le  cousin d’Ehud banaï et de Yuval Banaï, chanteur du groupe Machina qui a appris la nouvelle quelques minutes avant de rentrer en scène mais qui n’a pas annulé son concert parce qu’il savait que Méir Banaï ne l’aurait pas voulu.

  1. Shiro Shel Shafshaf,  שירו של שפשף, La chanson de Shafshaf,

2. Ahava Ktsara, אהבה קצרה, Un bref amour

3. Oubénéem, וביניהם, Et entre eux

4. Shaar Harahamim, שער הרחמים, La Porte de la Miséricorde

5. Lech Elaï, לך אלי, Viens vers moi

 

Il y en a bien sûr beaucoup d’autres : Gueshem, גשם, Pluie ou son interprétation d’El Nora Alila