Héroïsmes mineurs de Molly Antopol

WhatsAppEmailPrintPartagez

Dans le cadre du Billet de l’Invité(e),  une note de lecture de Colette Leinman sur Héroïsmes mineurs de Molly Antopol

 

Héroïsmes mineures, 2015, Traduction de l’anglais : « The unamericans », 2014 par H. Papot, éditions Gallimard

Des témoignages racontés à la première personne du singulier recomposent la constellation des membres d’une famille – celle de l’auteure de ces huit étonnantes nouvelles, Molly Antopol -, ballotée, au passé et au présent, entre la Biélorussie, l’Union soviétique, les Etats-Unis et Israël.

Nous voici entraînés dans le récit de personnages à la personnalité charismatique, héros militaires, dissident tchèque et autres qui, soudain ou lentement, sont écrasés par la réalité : accident, exil, immigration et humiliation.

Ce renversement permet à d’autres personnages de trouver enfin leur place au sein de leur famille, Mais si le malheur de l’un semble transformer la vie de l’autre, le libérant  de son image et lui donnant ainsi le droit à une reconnaissance, le titre « Héroïsmes mineurs » propose aussi une autre lecture qui s’emboite dans ces récits.

C’est que, malgré le sentiment de la perte de pouvoir, de la déchéance, de l’abandon ou de l’échec, ces anciens héros, à un moment donné,  dans un geste inattendu, vont se dépasser. Ces tous petits, si minimes actes de résistance, comme se battre contre son propre frère, s’autoriser la prière, reconnaître son amour et mentir même,… portent alors l’auréole tremblante d’un salut spirituel intime.

Colette Leinman

A14448 (2)