Le collectionneur Philippe Cohen représentera ArtCurial, la maison de vente aux enchères françaises en Israël

WhatsAppEmailPrintPartagez

Le collectionneur d’art Philippe Cohen représentera la maison de vente Artcurial en Israël, depuis Tel Aviv où il résidera. Pour Philippe Cohen : C’est une sacrée expérience et un vrai challenge de changer de métier pour rejoindre le marché de l’art. Avec le regard du collectionneur de 25 ans que je suis, j’ai plaisir à défendre, en Israël, les valeurs de la maison Artcurial avec laquelle je partage le goût de la culture et la passion pour l’art.

Qui est Artcurial  ?

Facade Artcurial LR

Fondée en 2002, la maison Artcurial conforte en 2014 sa position de première maison française de vente aux enchères avec 192 millions d’euros en volume de ventes en 2014, soit une évolution de son chiffre d’affaire de + 50 % en trois ans. Elle confirme ainsi son leadership dans la bande dessinée en Europe, les automobiles de collection en Europe continentale, les bijoux et montres en France et à Monaco, et les tableaux anciens à Paris. Résolument tourné vers l’international, Artcurial affirme sa présence à l’étranger avec des bureaux de représentation à Milan, Bruxelles et Vienne, et des expositions itinérantes aux Etats-Unis et en Asie.

Pourquoi Israël ?

Israël a connu depuis sa création en 1948, une explosion démographique qui a fait passer sa population de 800 000 à 8 millions d’habitants en 2013, notamment avec l’installation de migrants provenant de pays industrialisés. Dans le même temps, le pays connait un âge d’or économique avec une croissance moyenne de son PIB de 5,4 % sur 52 ans, dont une pointe à plus de 9 % en 2000 par exemple. L’émergence d’une classe cultivée et très internationale, nourrie par une longue tradition artistique et patrimoniale, mais aussi le développement de résidences secondaires pour d’importants collectionneurs et amateurs étrangers, font aujourd’hui d’Israël une porte d’entrée internationale pour le marché de l’art. Les influentes associations d’amis de musées, notamment celles du Musée d’Israël à Jérusalem et du Musée d’Art de Tel Aviv, contribuent fortement au rayonnement culturel du pays et à l’accroissement important du nombre de lieux artistiques. Depuis de nombreuses années, Philippe Cohen tisse des liens étroits avec les institutions muséales du pays. Autant d’occasions de rencontrer les nombreux collectionneurs israéliens et internationaux impliqués dans la vie culturelle locale, plus particulièrement dans le domaine des beaux-arts (art impressionniste et moderne, art contemporain, design…) et du lifestyle (bijoux, montres, Hermès Vintage, automobiles de collection…). Le collectionneur Philippe Cohen aura pour mission de développer la notoriété d’Artcurial qui compte déjà 75 % d’acheteurs étrangers, et de tisser des liens avec de nouveaux clients potentiels (acheteurs et vendeurs), en lien avec ses domaines de prédilections, au premier rang desquels l’art contemporain et le design.

 

Philippe Cohen

PHILIPPE COHEN - ARTCURIAL (1)

Personnalité bien connue du monde de l’art contemporain, Philippe Cohen vit l’art au quotidien. Il a constitué au fil des ans, depuis le début des années 90, une collection d’une impressionnante qualité, dont on a pu avoir un aperçu au printemps 2013 au Musée de Petah Tikva près de Tel Aviv, puis à Paris en octobre 2013, lorsqu’il en expose des morceaux choisis au Passage de Retz, au moment de la FIAC, et enfin au Multimedia Art Museum de Moscou à l’automne 2014. Son engagement s’est porté autant sur les artistes français (Adel Abdessemed, Loris Gréaud, Pierre Huygue, Philippe Parreno) qu’internationaux (Douglas Gordon, Louise Lawler, Paul McCarthy, Cindy Sherman, Danh Vo). Il voit sa collection comme un outil de réflexion. Avant d’arriver à l’art contemporain, Philippe Cohen a collectionné avec patience pendant 20 ans un ensemble de dessins de l’orientaliste Alfred Dehodencq, qui ont été exposés et offerts récemment au Musée d’Israël. Philippe Cohen a animé différents cercles d’amis de musées, et initié pour le Musée d’Israël, un comité d’acquisition qui a permis de créer une vitrine de l’art français émergent au sein de la collection contemporaine de l’institution. Il a par ailleurs organisé, avec le soutien de l’Institut Français de Tel Aviv, des échanges croisés entre les principales institutions françaises et israéliennes pour mieux faire connaître les scènes contemporaines respectives des deux pays.