Ehad mi Yodea אחד מי יודע

WhatsAppEmailPrintPartagez

Ehad mi Yodea אחד מי יודע est l’une des chansons de Pessah que je préfère, elle figure dans la Haggadah que l’on lit et chante le soir du Seder. On compte de Un à Treize en posant la question: Qui sait ce que un veut dire Un? puis deux, trois etc… Un,  c’est notre Dieu, Deux, les Deux tables de la loi, Trois,  les Patriarches, Quatre, les Matriarches,  Cinq, les Livres de la Torah, Six, les Ordres de la Mishnah,  Sept, les Jours de la semaine etc…

Cette semaine, j’ai assisté au Seder de Pessah de l’école d’Anaël, l’école A.D. Gordon à Tel Aviv. Deux représentants de chaque classe d’Alef à Tet (En France, on dirait du cours préparatoire à la 3e et en Belgique de la 1e primaire à la 4e secondaire) sont attablés à une table sur la scène et lisent la Haggada. Les autres enfants sont aussi assis autour de tables installés dans la salle sur lesquelles se trouvent bien sûr le plateau de Pessah, les matsoth et du jus de raisin.

Les parents n’assistent pas au Seder sauf ceux de la dernière année, la kita Teth pour qu’ils puissent voir leurs enfants devenus grands danser le Ehad Mi Yodea.

Il y a dix ans, une mère d’un enfant de l’école était danseuse chez Bat Sheva, la compagnie de danse de renommée internationale avec à sa tête le trés talentueux Ohad Naharin. Elle a enseigné la danse aux enfants qui se sont produits au Séder et cela a été une réussite extraordinaire. A tel point, que l’année d’aprés, il a été décidé d’intégrer la danse une fois de plus au Séder. Cette tradition dans la tradition se répète depuis maintenant dix ans. C’est ce que j’aime en Israël, ce mélange de judaïsme et de culture israélienne,- parfois iconoclaste-, mais qui puise son inspiration dans des sources juives.

Les enfants chantent le Ehad Mi Yodéa:

La version professionnelle par les jeunes danseurs de Bat Sheva :

Les enfants, dont Anaël, dansent le Ehad Mi Yodea d’aprés la chorégraphie d’Ohad Naharin pour Bat Sheva: