Israël aux JO de Londres 2012

WhatsAppEmailPrintPartagez

On peut résumer les performances des sportifs israéliens aux JO de Londres 2012 en disant zéro pour zéro médaille.

On peut se dire que c’est vraiment décevant parce qu’Israël depuis les JO de 1992 a toujours obtenu au moins une médaille.

On peut, comme Limor Livnat, la ministre des Sports israélienne l’a décidé, nommer une commission pour analyser cet échec.

On peut se lamenter sur les espoirs déçus, sur le judoka Arik Zeavi pour qui les Jeux Olympiques ont duré exactement 43 secondes, sur les mauvaises performances de Shahar Tsubeiri en planche à voile.

On peut regretter que Donald Sanford n’a plus trouvé ses chaussures.

On peut s’énerver sur la très mauvaise 81e place du coureur de marathon Zohar Zemiro.

On peut se mettre en rage parce que Lee Korzitz, trois fois championne du monde de planche à voile, en 2e place tout au long des régates s’est effondrée à la dernière course.

Mais, pour me remonter le moral, j’en conviens, je choisis de me souvenir des très bons moments de sport délivrés par les sportifs israéliens.

Je me souviendrais du match de tennis incroyable où, en double, Andy Ram et de Yoni Erlich ont réussi à éliminer le couple Roger Federer et Stanislas Wawrinka.

Je me souviendrais de la très bonne huitième place du nageur Youval Toumarkin en 200 mètres dos.

YaakovToumarkin, le nageur israélien finit en 8e place

Je me souviendrais de la performance du gymnaste Alex Shatilov, en 6e place au sol.

Je me souviendrais de la grâce de Neta Rivkin, classée 7e et de toute l’équipe d’Israël en gymnastique artistique qui finit le concours en 8e position.

Neta Rivkin, la gymnaste israélienne

Neta Rivkin, la gymnaste israélienne

Je me souviendrais qu’Israël est un tout petit pays avec pas encore 8 millions d’habitants.

Je me souviendrais qu’Israël a, dans sa jeune histoire, obtenu  7 médailles olympiques mais 10 Prix Nobel!

Je me souviendrais que le comité olympique ne s’est pas souvenu des 11 athlètes assassinés aux JO de Munich en 1972 et n’ont pas accepté qu’une minute de silence leur soit consacrée lors de la cérémonie d’ouverture.