Thé à la cardamome

WhatsAppEmailPrintPartagez

Voici le premier billet de ma nouvelle rubrique Thé à Dizengoff  où je partagerai avec vous mes nouvelles aventures à la découverte des cultures du thé en Israël.

Thé à la cardamome

Le dimanche, un jeune Israélien entre dans la boutique, à la recherche de thé pour son grand-père. Du thé à la cardamome. En hébreu, cardamome se dit  הל, hel. Je connais le café à la cardamome, l’une des déclinaisons incontournables du café turc mais je n’avais jamais entendu parler ni goûter auparavant de thé à la cardamome. Ce petit-fils m’explique que c’est la boisson favorite des Juifs originaires d’Irak.

Le vendredi d’après, quelques minutes avant la fermeture, une touriste française, pétillante et coquette, cherche un cadeau de dernière minute. Elle est invitée pour le repas du Shabbat chez un très vieux monsieur originaire de Bagdad.  Je lui suggère d’offrir du thé à la cardamome. Elle me confie qu’elle est journaliste et qu’elle a couvert la guerre à Bagdad où un ami lui a appris une chanson, un maqâm sur le tchaï, le thé en arabe. Et la voilà qui entame juste avant Shabbat, une chanson en arabe sur le thé. L’âme de l’Irak dans une boutique de Tel Aviv. Un instant de grâce comme une graine de paradis orientale.