Gilad Shalit, 4 ans

WhatsAppEmailPrintPartagez

Il y a quatre ans, je n’habitais pas en Israël.

Il y a quatre ans, je ne savais pas ce qu’était Facebook.

Il y a quatre ans, Twitter n’existait pas.

Il y a quatre ans, Léon était en vie.

Il y a quatre ans, je buvais encore du café.

Il y a quatre ans, Anaël avait huit ans.

Il y a quatre ans, Bouquet de Coriandre n’avait pas été publié et je n’avais pas écrit mon 280ème billet (celui-ci) sur  Kef Israël qui n’était pas encore en ligne.

Il y a quatre ans, Michaël Jackson chantait, Pina Bausch dansait, Dudu Topaz faisait de la télé.

Il y a quatre ans, Dan vivait à Boston, Sarah à Londres et je ne les voyais pas beaucoup. Alors qu’aujourd’hui, je me réjouis de  vivre près de mes enfants  à Tel Aviv.

Il y a quatre ans, le 22 juin 2006, Gilad Shalit pouvait téléphoner à sa mère et  lui dire: Tout va bien.

Il y a quatre ans, le 25 juin 2006, Gilad Shalit a été kidnappé par le Hamas.

Pendant quatre ans, la Croix rouge ne lui a pas rendu visite et il n’a eu droit à aucune aide humanitaire.

Ca suffit, non?

Manifestation pour Gilad Shalit à Kyriat Yam

Le 5 juillet, il y aura un concert gratuit à Kfar Aza pour Gilad Shalit avec l’orchestre philharmonique d’Israël et Shlomo Artzi