La Pharmacie Shor Tabachnik

WhatsAppEmailPrintPartagez

Cet article est paru dans l’Arche, le mensuel du judaïsme français du mois de juin 2009. L’exposition est terminée. Tel Aviv fête ses 101 ans et la pharmacie ses 86 ans mais l’histoire reste la même, un veritable conte d’apothicaire!

Tel Aviv d’hier et d’aujourd’hui, la Pharmacie Shor-Tabachnik

Alors que Tel Aviv fête ses 100 ans, la pharmacie Shor-Tabatchnik, située en face du Dizengoff Center, très connue des habitants de Tel Aviv, fête ses 85 ans. Une exposition actuellement montrée dans la vitrine raconte la belle histoire de cet endroit.


Haïm Tabachnik, diplômé en Russie, débarque à Jaffa dans les années 20 et ouvre une pharmacie du nom de Balfouria à Neve Tsedek dans la rue Shabazi en 1924. De son côté, Gershon Shor, diplômé en Pologne, fonde la pharmacie Dvora rue Ahad HaHam.

Tova, la fille de Tabachnik et Yossef, le fils de Shor se retrouvent sur les bancs de l’université américaine de Beyrouth au Liban où tous les deux étudient la pharmacie (l’Université hébraïque de Jérusalem n’ayant pas encore ouvert son département de pharmacie).


Tova et Yossef tombent amoureux l’un de l’autre. Ils se marient et fusionnent les deux officines de leurs parents pour créer la pharmacie Shor Tabachnik.

Dans les années 1930, ils s’installent à leur emplacement d’aujourd’hui rue King Georges, malgré les réticences de Tova, car la rue était alors si excentrée que, dit-elle, ils n’auront comme clients que les chameaux de passage!

C’est là, dans ce qui est aujourd’hui le coeur de la ville que voient le jour et grandissent leurs enfants, les actuels propriétaires, Sharona Ben-Yehuda et son frère Hagaï Shor.

Les petits-enfants ont bien fait prospérer l’entreprise familiale qui compte aujourd’hui trois succursales, 30 employés et un site internet d’importance.

La pharmacie Shor-Tabachnik se trouve dans un magnifique bâtiment de style moderne à la façade en forme de vague, fleuron de la Ville blanche. Pendant cinq ans, la pharmacie a vu se construire sous ses yeux le Dizengoff Center qui s’est ouvert en 1977. En mars 1996, à Pourim, un terrible attentat terroriste au Dizengoff Center causa  la mort de 13 personnes dont beaucoup d’enfants; la pharmacie se transforma alors en centre de premier secours.

A l’occasion des 85 ans de l’ouverture de la première pharmacie par Haïm Tabachnik, on retrouve dans la vitrine les diplômes de pharmacie de Haïm Tabachnik (en russe), de Gershon Shor (en polonais) et de Yossef (en anglais), une belle série de fioles, des meubles et surtout un grand registre de mille pages où sont inscrites dans une belle écriture cursive les préparations vendues de décembre 1938 à mars 1954.


Des panneaux explicatifs (seulement en hébreu) nous font partager quelques anecdotes :

L’ordonnance la plus surprenante a été prescrite à une cliente pour son perroquet atteint d’une maladie rare, Tova ayant mis au point un onguent antibiotique de première qualité qui a sauvé le perroquet!

Le peintre Yosel Bergner avait promis une fleur s’il guérissait grâce au médicament préparé par la pharmacienne. Une fois rétabli, il lui a offert une magnifique peinture….de fleurs !